Produits pétroliers : Comment l’Etat malien protège les consommateurs en cas de hausse de prix

Les prix des produits pétroliers n’augmentent que de 3% à la pompe au Mali, même si la hausse des cours internationaux est de 10%. Ce système en cours depuis plus d’une année s’appelle le ‘‘Mécanisme de tarification automatique’’. Il a été décortiqué aux hommes de médias par les services de l’Office National des Produits Pétroliers (ONAP), le vendredi 23 novembre.
« Le Mécanisme de tarification automatique vise la répercussion intégrale des variations des cours internationaux des produits pétroliers sur les prix à la pompe à l’intérieur d’un intervalle de 3% », a expliqué le directeur général de l’ONPA lors de cette rencontre dite celle d’informations à l’endroit des hommes de médias sur la question. Selon Modibo Diall (DG de l’ONAP), ce système en cours depuis une année et ayant déjà fait ses preuves dans un passé récent, a aussi pour objectif la maitrise du prix et de l’instabilité des pertes de recettes liées aux variations des cours mondiaux du pétrole.
Autrement, le mécanisme de tarification automatique est décrit comme un choix de la gestion de ces variations des cours internationaux des produits pétroliers sur les prix à la pompe qui porte sur le mécanisme de la bande des prix à 3%. Cette formule de tissage, explique-t-on, limite l’ampleur des variations de prix à la pompe en vue de préserver autant que possible le pouvoir d’achat du consommateur. D’où l’objectif recherché, est de satisfaire le consommateur malien.
Selon le Dg de l’ONAP, c’est pour soulager le consommateur que le Mécanisme de tarification automatique a été mis en place. Ainsi, explique Modibo DIall, le mécanisme de la bande de prix à 3% signifie que les variations mensuelles de prix internationaux inferieures ou égales à 3% sont automatiquement répercutées. Et, précise-t-il,les prix à la pompe des produits pétrolier n’augmenteront pas que de 3% même si la hausse est des cours internationaux a été de 10%, la différence sera alors prise en charge par la fiscalité.
‘‘Le Mécanisme de tarification automatique permet de rattraper progressivement les niveaux des cours internationaux et fonctionne aussi bien dans le sens des hausses que dans celui des baisses desdits cours’’. Et, a-t-on aussi dit, l’application du mécanisme pourrait être révisée en cas de hausses successives des prix internationaux relativement importantes.
M. Soussourou Dembélé représentant du ministère de l’économie et de finances à cette rencontre, a indiqué que l’objectif principal recherché à travers ce mécanisme est que l’équilibre soit maintenu à tous les niveaux entre acteurs que sont l’Etat, les importateurs et les consommateurs : ‘‘ Il s’agit de prendre des dispositions des prix supportables soient appliqués à l’intérieur du pays en fonction de l’évolution des prix à l’international. ‘’, a-t-il dit.
Les responsables de l’ONAP avait déjà expliqué le Mécanisme de tarification automatique aux organisations de la société civile Mali qui, aux dires du DG Modibo Diall, l’ont apprécié à sa juste valeur.
D. Samaké
mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *