Programme de développement durable du delta intérieur du Niger : la phase II 2017-2022 lancée

Présidée par Sambou Wagué, ministre de l’énergie et de l’eau, cette cérémonie de lancement a enregistré la présence de l’ambassadeur de Suède au Mali, Jessica Svardstrom, le directeur national des eaux et forêts, Mamadou Gakou, les partenaires du programme, le représentant du maire de la commune III et l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus. C’était le jeudi 11 octobre au Musée national du Mali.
Neuf mois après la signature solennelle de l’accord de financement du « Programme de Développement Durable du Delta Intérieur du Niger-Phase II » pour la période 2017-2022, ce programme vient d’être lancé. Il est conjointement financé par les gouvernements du Mali et de la Suède pour plus de 7 milliards FCFA dont plus de six milliards par la Suède soit 89%. Le programme couvre 8 cercles, 89 communes et bénéficiera directement à plus de 1.500.000 personnes dont plus de 70% de femmes. Ce qui est en accord avec la politique féministe de la Suède et en harmonie avec les politiques de promotion du genre et des droits humains prônés par le Mali.
Le Programme de Développement Durable du Delta Intérieur du Niger-Phase II vise à contribuer au développement durable du delta intérieur du Niger à travers une vision partagée et une approche concertée de lutte contre la pauvreté des hommes et des femmes du Delta dans un contexte de changement climatique.
A rappeler que ce programme fait suite à une première phase intervenue de 2013 à 2017. L’objectif de cette première phase consistait à améliorer la résilience des populations ciblées à travers l’accroissement de leur prise de conscience sur la gestion intégrée des ressources naturelles incluant les causes profondes des changements climatiques, leurs implications et les mesures d’adaptation.
Selon Jessica Svardstrom, l’ambassadeur de la Suède au Mali, ce programme est en parfaite harmonie avec la nouvelle stratégie de coopération suédoise 2016-20120 avec le Mali qui stipule que « la coopération au développement de la Suède doit aider à renforcer la capacité des institutions publiques et autres acteurs à promouvoir une durabilité environnementale et climatique, une agriculture plus durable et productrice permettant d’accroitre les moyens de subsistance, un emploi productif, des conditions de travail décentes, et un accès accru à des services publics durables ». « Nous estimons que ce programme au-delà du renforcement des capacités de résilience des communautés et des écosystèmes aux effets des changements climatiques contribuera aussi à long terme à la paix et à la sécurité surtout dans les régions de Mopti, Ségou et de Tombouctou », a-t-elle soulignée.
Quant au président de cette cérémonie du lancement dudit programme, Sambou Wagué, ministre l’énergie et de l’eau, ce programme permettra d’explorer au mieux les opportunités de générer des revenus en vue de lutter contre la pauvreté tout en maintenant le potentiel productif des ressources naturelles et la riche biodiversité du delta intérieur du Niger.
Bourama Camara
mali24.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *