Promotion du Genre: La Direction de la protection civile….championne !

La Direction générale de la Protection civile, l’un des services centraux relevant du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, est un exemple en matière de promotion féminine. Aujourd’hui, un nombre important de femmes travaillent dans les différentes unités. Et on peut, sans risque de se tromper, affirmer que ce service peut être un laboratoire pour l’épanouissement de la gent féminine. Des jeunes femmes sont promues à des postes de responsabilité : sous-directrice, chef de division, chef de centre, etc.
Cela traduit la volonté du ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, Général de division, Salif Traoré et du Directeur général de la protection civile, Colonel-major Seydou Doumbia de promouvoir la femme au sein de l’administration publique. Et ce, conformément à l’engagement du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. La célébration de la journée internationale de la protection civile est le meilleur moment pour rendre hommage à ces soldats du feu dont la devise est : sauver ou périr. Portraits croisés de quatre de ces amazones qui font la fierté de la malienne.
Commandant Fatoumata B. Coulibaly
Une fierté pour la jeunesse malienne !
Jeune, compétente, dynamique, Commandant Fatoumata Bakoroba Coulibaly, la sous-directrice des Finances et du Matériel à la Direction Générale de la Protection Civile, fait honneur à la femme malienne.
C’est avec sa maîtrise en gestion obtenue à la Faculté des Sciences économiques et de gestion de l’Université de Bamako, décrochée en 2006, Fatoumata s’engage dans la protection civile en 2010. Après deux ans de dur labeur, elle obtient le Diplôme supérieur de sapeur-pompier et devient administrateur de la protection civile.
En août 2012, elle travaille au sein de la Sous-direction de l’administration et de la comptabilité à la Direction générale de la protection civile, chargée des questions administratives et financières. Un an après, elle bénéficie de la confiance de ses supérieurs qui la nomment comme Chef adjoint du Service du personnel. A ce poste, la native de la ville des trois caïmans s’occupe du suivi et de la gestion du personnel et sert de point focal au sous-cluster Violences Basées sur le Genre (VBG), elle participe à la gestion du projet des risques majeurs et catastrophes naturelles.
Avide de savoir, Fatoumata B. Coulibaly pose en 2014 ses valises à l’Université du Québec à Chicoutimi pour en sortir avec un Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de projet. De retour au bercail en 2015, elle hérite du poste d’économiste chargée des finances des projets à la DGPC et fait office de personne-ressource en appui-conseil en gestion de l’organisation dans les négociations, les relations interservices et la gestion de conflit.
Femme de caractère à cheval sur les principes de transparence
Elle gagne du galon et est nommée en janvier 2017, Chef de division approvisionnement à la sous-direction Administration et comptabilité à la DGPC. Cinq mois plus tard, elle bénéficie d’une promotion pour devenir sous-directrice des finances et du matériel. Une promotion amplement méritée pour cette jeune cadre de la protection civile qui attache une attention toute particulière au travail bien fait avec une conscience professionnelle aigue. Le Commandant B, comme l’appellent ses collègues, est désormais le premier élément issu du corps des sapeurs-pompiers, à occuper ce poste stratégique.
Instructeur non permanent à l’Ecole nationale de la Protection Civile, elle suit actuellement un cycle professionnel discontinu intitulé «Programme International de Formation Avancée sur le Changement Climatique» auprès de l’Institut Suédois de Météorologie et d’Hydrologie en vue de se spécialiser dans le domaine du changement climatique. Du début de sa carrière professionnelle à nos jours, elle a participé à plusieurs formations et stages à l’intérieur comme à l’extérieur du Mali.
Son talent, sa compétence voire son expertise et son dynamisme font d’elle une fierté pour la femme malienne. Dévouée, Mme la sous-directrice des finances et du matériel est très rigoureuse au travail et à cheval sur les principes de transparence dans la gestion des deniers publics. Loyale et sincère, elle est d’une probité irréprochable. «Le commandant Fatoumata B. est une cadre de grande valeur, respectée tant par ses chefs que par ses camarades et ses subordonnés. Elle s’impose par sa fermeté dans le commandement, mais aussi son humanisme quand il le faut», nous confie un élément de la protection civile.
Femme de caractère, le commandant sapeur-pompier est une référence et un exemple à suivre. Elle est le symbole d’un pays qui croit en sa jeunesse.
Lieutenant-Colonel Aïssata Koné
La première femme à accéder à ce grade !
Dans l’histoire de la protection civile du Mali Aïssata Koné est la première femme à accéder au grade de Lieutenant-Colonel. La Sous-directrice des opérations de secours et d’assistance est un bel exemple à suivre.
De son intégration au corps de la protection civile, il y a environ 11 ans, à cette date, Mme Aïssata Koné a fait du chemin. Docteur en Santé Publique, Nutritionniste, elle est bardée de diplômes. Attachée de recherche auprès de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Lieutenant-Colonel Aïssata Koné a aussi une Maîtrise en santé publique, Option polyvalente de l’Institut régional de santé publique (IRSP) à Ouidah, au Bénin et une autre Maîtrise en santé publique, option nutrition obtenue au Département d’enseignement et de recherche en santé publique (DERSP) à l’Université des sciences, des technologies de Bamako (USTIB) au Point G. Elle a aussi un Certificat de médecine d’urgence.
Avant de prendre les commandes de la sous-direction des opérations de secours et d’assistance en qualité de directrice, elle a occupé plusieurs postes de responsabilité. Rigoureuse et dotée d’un sens élevé de la chose publique, Mme Aïssata Koné est entrée dans l’histoire de la protection civile en devenant la première femme à accéder au grade de lieutenant-colonel. Tout un symbole.
Commandant Gisèle Villemir
La dame très sociable aux affaires sociales
Le Chef de Division Affaires sociales à la DGPC est Commandant sapeur-pompier Gisèle Villemir. Une mère de famille très sociable.
Titulaire d’une maîtrise en sciences sociales de l’Université du Mali, Mme Gisèle Villemir a intégré la protection civile en 2010. Elle a suivi la formation en chef de colonne de l’Ecole nationale de la protection civile. Très sociable et d’un commerce agréable, elle bénéficie rapidement de la confiance de ses supérieurs qui la remarque à travers son courage et sa détermination. Nommée à la tête de la division Affaires sociales au sein de la Direction générale de la protection civile, Mme le Commandant sapeur-pompier met son talent en avant pour donner un nouvel élan au service social.
Commandant Gisèle Villemir pilote d’une main experte la mise en place de plusieurs associations. On peut citer entre autres l’Association des veuves de la protection civile, l’Association du personnel féminin de la protection civile. Elle appuie, à travers des initiatives innovantes, le parrainage des orphelins, la mobilisation des vivres au profit des veuves. Défenseuse incontestée des causes nobles, Mme Gisèle Villemir, toujours disponible, apporte un appui aux malades de la protection civile.
Commandant Assitan Haïdara
Une journaliste bon teint pour une meilleure visibilité des soldats du feu !
Journaliste de formation, Commandant sapeur-pompier Assitan Haïdara est le chef de la division Relations publiques et Communication à la DGPC.
Mme Assitan Haïdara est titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies en journalisme obtenu à l’université d’Etat de Vladmir, un établissement d’enseignement supérieur de premier plan en Russie. Avant d’intégrer la protection civile, elle a mis son talent au service de certains organes de presse de la place. Le commandant Sapeur-pompier de son état a effectué de plusieurs stages et formations. Initiée à la maintenance de l’outil informatique, elle a occupé plusieurs postes de responsabilité avant de prendre la tête de la division Relations publiques et communication à la DGPC.
Elle travaille d’arrache-pied pour donner une meilleure visibilité aux activités de la Direction générale. De nombreuses actions qui y ont été menées sont à son actif.
Chiaka Doumbia
Source : Le Sapeur-Pompier, magazine d’information de la protection civile, mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *