Protection civile du Mali : Les propos de Nouhoum Sarr qui fâchent

Suite aux propos tenus par le deuxième secrétaire parlementaire du Conseil national de transition (Cnt) et non moins président du Front africain pour la démocratie (Fad), Nouhoum Sarr, la synergie des syndicats de la Protection civile a animé un point de presse pour dénoncer avec la dernière rigueur cette déclaration, surtout venant d’un cadre politique.

La conférence était principalement animée par le secrétaire général de la Section syndicale de la Protection civile (Sspc), le lieutenant sapeur-pompier Bruno Coulibaly, en présence de son adjoint, le capitaine sapeur-pompier Maciré Traoré, du représentant du Syndicat national des fonctionnaires de la protection civile (Snfpc), le lieutenant sapeur-pompier Salia Diakité.

Selon le conférencier, dans sa déclaration, Nouhoum Sarr a laissé entendre : “Au sein de l’Armée, il y a beaucoup d’officiers qui sont valables, qui sont à la hauteur, qui exercent à hauteur de souhait la mission à eux confiée, mais par contre il y en a aussi qui ne sont pas à la hauteur, qui sont incompétents. S’ils ne peuvent pas exercer convenablement la mission, il faut les envoyer soit à la Protection civile soit dans les sociétés de gardiennage…”. Et d’ajouter que cette déclaration est une agression à l’endroit de l’ensemble des agents de la Protection civile.

Il a saisi l’occasion pour rappeler les missions de la protection civile. Et de poursuivre qu’en sa qualité de membre du Conseil national de la transition, Nouhoum Sarr devait connaitre les missions des sapeurs-pompiers. Aussi, martèle-t-il, dans les pays développés, la Protection civile est un corps d’élite. “Si les plus hautes autorités pensent que nous ne sommes pas à la hauteur, elles doivent mettre à notre disposition des moyens adéquats pour que nous puissions répondre aux exigences”, a-t-il ajouté.

Pour le représentant du Syndicat national des fonctionnaires de la Protection civile, le lieutenant sapeur-pompier Salia Diakité, cette déclaration est une agression verbale à l’endroit de l’ensemble des agents de la Protection civile.

Selon lui, contrairement à ce que plusieurs observateurs veulent faire croire, la déclaration de Nouhoum Sarr est très loin d’être une simple erreur de sa part, c’est plutôt un acte bien réfléchi. A le croire, cette déclaration prouve que Nouhoum Sarr ignore complètement les fonctions de la Protection civile, ce qui est dommage, selon lui.

Pour sa part, le capitaine Maciré Traoré a exprimé toute la colère des agents de la Protection civile parce que, selon lui, le président du Fad a manqué de respect à tous les porteurs d’uniforme, en particulier les sapeurs-pompiers. “Le service des sapeurs-pompiers est un corps qui a un code d’éthique et de déontologie. Aussi, il est sollicité quotidiennement par les populations”, a-t-il martelé. A ses dires, les syndicats de la Protection civile comptent, dans les tous prochains jours, saisir les plus hautes autorités, notamment le président de la Transition, celui du Conseil national de transition et le Premier ministre pour exprimer leur désapprobation.

Boubacar PAÏTAO

Aujourd’hui Mali

Laisser un commentaire