Région du Sahel : Français, Américains et Britanniques aux portillons

Pendant que les Etats-Unis annoncent un retrait partiel de leur dispositif sécuritaire dans la région du Sahel, un envoyé spécial pour le Sahel J. Peter Pham doit y poser sa valise. Au même moment l’état major des casques bleus va bientôt accueillir le Général français, Pierre-Joseph Givre, le chef de la 27ème Brigade d’infanterie de montagne, ainsi que 250 casques bleus britanniques.

Le général Pierre-Joseph Givre, le chef de la 27ème Brigade d’infanterie de montagne, est pressenti pour occuper un poste important à l’état-major de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Pierre-Joseph Givre a commandé le 27eme Bataillon de chasseurs alpins et a été secrétaire général des forces terrestres. Il a servi en Bosnie, en Afghanistan et en Irak. Parmi les 13 militaires français décédés en opération au Mali, le lundi 25 novembre 2019, se trouvaient six membres des troupes de montagne. Le général Pierre-Joseph Givre, commandant de la 27ème Brigade d’Infanterie de Montagne (BIM) leur rendait hommage le mardi 26 novembre à la base militaire de Varces, au sud de l’agglomération de Grenoble, en ces termes : « Ils faisaient partie des troupes qui opèrent au Mali depuis 2013. C’est beaucoup d’émotion parce que ce sont nos frères d’armes. Fin septembre, je leur avais parlé, et nous avions partagé un long moment ensemble avant leur départ. Ils sont l’élite des troupes de montagne, et de l’armée de terre. Un exemple pour leurs camarades, et qu’ils nous manquent déjà. Ils laissent derrière eux, pour l’un une femme et des enfants, pour les autres des parents, des amis. Ces faits de guerre nous rappellent que le métier des armes n’est pas un métier comme les autres. Notre entrainement intensif en montagne et nos équipements les plus modernes nous y préparent psychologiquement et physiquement. ». Comme le Général Pierre-Joseph Givre, 250 casques bleus britanniques sont attendus par la Minusma. Au même moment le nouvel envoyé spécial des Etats-Unis pour la région du Sahel est aussi annoncé dans cette région. J. Peter Pham reporte sa mission parisienne Le nouvel Envoyé spécial des Etats-Unis pour le Sahel J. Peter Pham a été nommé le 7 mars dernier. Alors qu’il était attendu à Paris les 23 et 24 mars 2020 pour rencontrer certaines autorités françaises, le nouvel Envoyé spécial des Etats-Unis pour le Sahel, va devoir attendre. Cette mission a été repoussée à la faveur de l’arrêt des vols transatlantiques décrété par le Président américain Donald Trump, crise du coronavirus oblige. Parmi les autorités à rencontrer à Paris, par le nouvel Envoyé spécial des Etats-Unis pour le Sahel, J. Peter Pham, figure le conseiller Afrique d’Emmanuel Macron, Franck Paris. Ancien directeur et ex-vice-président du think-tank non partisan Centre africain de l’Atlantic Council, Peter Pham était depuis 2018 l’envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands Lacs. Sa nomination intervient à un moment où Washington doit opérer un retrait partiel de ses moyens de soutien à l’opération française Barkhane. L’appui américain à Barkhane porte entre autres sur le ravitaillement au vol, les opérations par les drones.

B. Daou

Source: Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *