RGPH 5: Le taux de couverture s’élève à 70%

Cette information a été donnée par le directeur général de l’Institut National de la Statistique (INSAT), Arouna Sougane, ce samedi 25 Janvier 2020 au cours d’une visite de terrain à l’arrondissement de Nèguela commune de Bossofala situé à une cinquantaine de km de Bamako.
Cette visite de terrain, première du genre dans l’arrondissement de Nèguela commune de Bossofala visait à s’enquérir des conditions de travail des agents sur le terrain et de l’état d’avancement de l’opération d’une part et d’autre part informer et orienter les hommes de médias sur les enjeux du (RGPH 5) afin de dissiper les amalgames et les rumeurs autour de l’opération.
La délégation de l’Institut National de la Statistique conduite par son directeur général fut acceillie par les autorités locales, administratives et coutumières de Nèguela avec à sa tête le maire Gaoussou Nassakasse et le sous préfet, Mme Maiga Oumou Maiga.
Les orateurs du jour ont tour à tour apprécié cette initiative de L’Institut National de la Statistique (INSAT) de venir rencontrer les agents sur le terrain tout en mettant un accent particulier sur l’importance du Recenssement Général de la population et de l’Habitat (RGPH). « C’est une première dans la commune de Bossofala de rencontrer une telle délégation pour évoquer un sujet d’intérêt National ». C’est en ces termes que le maire de la commune de Bossofala, Gaoussou Nanakassé s’est adressé à la délégation.
Il s’est réjoui de cette belle initiative du gouvernement et de ses partenaires qui rentre dans le cadre du développement du pays.
Et d’ajouter que « la mairie de la commune de Bossofala est aujourd’hui en train d’accompagner les agents de recensement dans tous les villages pour faciliter leurs travail ».


Pour Mme Maiga Oumou Maiga sous préfet de l’arrondissement de Nèguela, il faut aujourd’hui l’implication de toutes les autorités de la commune pour la réussite de cette opération de Recensement Général de la population et de l’Habitat (RGPH 5)
Elle a profité de cette tribune pour demander à la population d’être à la disposition des enquêteurs et de leurs fournir la bonne information.
Pour le Directeur Général de l’Institut National de la Statistique (INSAT), « il nous faut aujourd’hui regarder dans la même direction pour la réussite de cette opération pour le bonheur de la population. Car, dit-il, il s’agit d’une opération décennale attendue par tous les acteurs et est importante pour la formulation des politiques publiques dans les différents domaines.
« Cette visite de terrain avec les journalistes à Nèguela répond à un déficit de communication auprès de la population. Donc aujourd’hui pour la réussite de l’opération, il faut communiquer avec la population pour avoir leur adhésion ».


Le Directeur Général de l’Institut National de la Statistique (INSAT) Arouna Sougane a évoqué les difficultés notamment la question ddélicate de comment combler le GAP de 5 milliards pour recruter et former les agents pour la suite de l’opération.
Aux dires du chef de la section cartographie et de système d’information géographique, Abdoul Karim Diawara, c’est la phase cartographique qui prépare le dénombrement et cette cartographie va durer 10 mois et toutes les régions du pays sont concernées.
« Les aléas climatiques, les difficultés sur le terrain, la disponibilité des gens pour répondre aux questions sont entre autres difficultés que les agents rencontrent », a-t-il soutenu.
A noter que deux quartiers de l’arrondissement de Nèguela à savoir le quartier Djelibougou et Neguelabougou ont récu la visite de la délégation

Mohamed Kanouté

Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *