Sékou Keïta, le génie de la danse et de la chorégraphie

La rubrique ‘’Le Challenger de la Semaine‘’ fait un clin d’œil au génie de la danse et de la chorégraphie de renommée internationale, Sékou Kéïta, devenu aujourd’hui une source d’inspiration, voire une référence pour les jeunes passionnés de danse.

Le maître danseur et directeur artistique de « Diata Production », Sékou Keïta, puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’est plus à présenter dans le monde de la culture malienne. Cela, grâce à son professionnalisme et à son sérieux dans le travail et surtout à la multiplication des initiatives pour faire grimper les nombreux jeunes danseurs qui le considèrent comme une véritable idole. Avant d’entamer une riche carrière dans la danse classique, le natif de Paris a passé son enfance dans le quartier populaire de Korofina. Après avoir obtenu le baccalauréat au lycée Bouillagui Fadiga, le frère de Mafi a été orienté à  l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) d’où il obtint une bourse d’études pour Paris afin de poursuivre ses études à Paris VI. En France, le directeur artistique de « Diata production » ne résistera pas à la tentation de la danse mais ignorait encore que ce serait sa profession.  C’est dans les années 2000 que les fenêtres du succès s’ouvrent à Sékou quand il prend la direction de Zurich (Suisse) pour exposer son talent. C’est ainsi qu’il créa « Djata production » non seulement pour la danse et la chorégraphie mais aussi pour produire des manifestations culturelles.

Une entreprise  qui avait déjà le vent en poupe avant son succès dans l’organisation du festival ‘’Le Mali des merveilles’’ au sommet France-Afrique. Très vite, il sillonne le Brésil, les Etats-Unis d’Amérique et la France pour faire la promotion de la culture malienne. Dans ses aventures artistiques, Sékou Keïta a produit de nombreux spectacles tels que ‘’Le Mali des merveilles’’, le Boubou et,  sa toute dernière initiative dans le cadre de la valorisation de la culture malienne a été l’organisation du concours de danse appelé ‘’Faso Don’’ qui visait à offrir l’opportunité d’apprendre et d’exécuter les danses des différentes régions du Mali.

Ses nombreuses collaborations avec les artistes comme Oumou Sangaré, Babani Koné, Tata Bambo, Ami Koïta pour faire passer le message de sensibilisation sur les avantages de la danse, démontrent sa volonté et sa détermination à promouvoir la culture malienne aux yeux du monde entier.

Ambitieux, il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, car son souhait est de créer une compagnie de danse au Mali, au service des jeunes maliens. Pour ce faire, il reste ouvert à d’autres collaborations et aux bonnes volontés pour la bonne marche de cette structure et la promotion des pas de danse du Mali. Dans sa riche carrière, il y a toute une équipe dynamique derrière lui, à qui il est très reconnaissant. « Dans la vie, il faut être modeste et aimer son prochain, comme le dit notre religion », s’exprime Sékou Kéïta.

En dehors de la danse, l’initiateur de Faso Don est un homme qui a le cœur dans la main. On ne tarit pas d’éloges à son égard pour sa modestie et sa générosité. Sékou a toujours apporté son soutien aux nécessiteux et aime soutenir les gens dans le besoin malgré ses modestes moyens.

Bintou Diarra

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *