Sikasso sous haute tension : les populations révoltées contre le racket policier

C’est une vraie altercation entre les policiers de la circulation routière et les populations de Sikasso excédées du racket policier. Trop c’est trop, scandent les sikassois révoltés.

La région de Sikasso est située à 400 km de la capitale malienne. C’est le poumon économie du Mali au regard de sa potentialité agricole. Ce matin mardi 23 avril 2019 dans la cité de Kénédougou rien ne va entre les « poulets » et les populations braves de Sikasso. Voilà le récit d’un habitant du nom de Boubacar Koumaré. « Tout est parti d’hier soir vers 20h quand les policiers en poste au tournant du marché de Medine ont sifflé un conducteur de camion ; lui intimant donc l’ordre de s’arrêter pour contrôle de routine.  Le camionneur a voulu s’arrêter un peu plus loin pour ne pas obstruer la circulation au vu des travaux de bitumage qui encombraient déjà la route. Le policier l’obligea à se garer immédiatement à l’endroit indiqué et lui barra la route avec sa moto.  Le camionneur en voulant donc se garer au lieu indiqué, malheureusement son véhicule chargé de 40 Tonnes de noix d’anarcade se renversa. Ce matin les populations environnantes révoltées par l’acte du policier sont sorties et s’en sont pris aux premiers policiers en poste au même lieu.

Des policiers ont été battus et leurs motos incendiées. Des barricades et autres bloquaient toute la circulation au niveau de Médine. Au moment où je quittais les lieux c’était presque un face à face entre les deux parties car la population voulant s’attaquer au commissariat du deuxième arrondissement et les policiers tentaient de les disperser. C’était des  jeux de cailloux contre gaz lacrymogènes ».

Dily Kane

Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *