Mali : Un imam prend un coup de pied en pleine prière à Bamako !

Rien ne va plus entre les fidèles de la mosquée du quartier Nafadji Doumazana en commune I du district de Bamako. Le jeudi dernier, des policiers font une descente musclée sur le lieu de la prière embarquant le jeune imam, Amine Fané, à bord de leur indésirable véhicule noir.

Comme il fallait s’y attendre, les jeunes et les femmes sont sortis avec leurs gourdins pour empêcher  les policiers de conduire leur imam au commissariat. Sous la pression, ils ont fini par le relâcher sur place. Pourquoi arrêter l’imam ?

Les faits remontent à la période où Feu le père d’Amine Fané était l’imam (l’année dernière) de cette mosquée. Après le décès du père, c’est lui qui prend la relève. D’où le grincement des dents d’une poignée de fidèles. Un certain Kane Diallo et son clan d’obédience Malikite, s’opposent au jeune imam Fané qui est sunnite comme son défunt père.

Ces deux clans divergent sur la manière de  prier  à tel point que la mairie de la commune I est intervenue pour les mettre d’accord sur un partage des heures de  prière. Cet accord dit que désormais Kane Diallo et son clan « les malikites » dirigent la prière du Fitr et du Safo. Quant à  Amine Fané, l’imam en question, il se contentera du reste des prières de la journée « Fadjr, Selifana et Lasara ».

Cet accord  a volé en éclat le 25 mai dernier quand un élément du clan Malikite a donné un coup de pied sévère à l’imam pendant sa prosternation au moment de la prière.  Depuis lors, la mosquée est transformée en champ de bataille. Le clan de Fané maitrisera vite la situation et ordonnera à l’imam de poursuivre ladite prière.

Le gouverneur du district de Bamako alerté, décide de fermer la mosquée jusqu’à nouvel ordre. En ce mois de Ramadan, les habitants du secteur ont aménagé un espace à côté de la mosquée pour prier à cause de cette fermeture.

Le jeudi 1er juin 2017, l’imam Amine Fané a été appelé par les jeunes pour diriger la prière de Fitr sur cet espace. Toute chose qui a provoqué l’ire des malikites qui ont informé la  police pour intervenir rapidement. La police arrive sur les lieux et embarque l’imam et ses bras droits à bord de son véhicule. Les jeunes et les femmes ont encerclé les policiers.

Face à une foule déchainée, la police relâche Amine Fané. La situation perdure car les clans ne s’adressent plus la parole. La mosquée reste fermée.

ML Fofana

Source : Le Challenger

Commentaires   

0 #2 Djibrila Maiga 20-07-2017 17:55
l'imam a reussi un serieux coup de pied hein. Pour diriger la priere dans cette mosquée il faut avoir des gardes corps à coté.
Citer
0 #1 Dave 05-06-2017 06:58
:lol: sacré Van. Ce papier n'arrête pas de me faire rire. Le titre est très accrocheur
Citer

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés