EDM bonne année 2018

MARCHE DOSSOLO EN COMMUNE II DE BAMAKO : Adama Sangaré, le Maire du district, encore au cœur d’un scandale foncier

Si beaucoup de gens croyaient  que le Maire du District avait  mis fin à son comportement malsain, et bien c’est tout à fait le contraire. Car présentement, les occupants de la parcelle N°K/33 du marché Dossolo Traoré sise en commune II du district de Bamako, ne savent plus à quel saint se vouer. Pour cause, Adama SANGARE aurait vendu cette parcelle qui abrite une centaine de personnes exerçant différentes activités commerciales à hauteur de 50 000 000 de nos francs.

 

L’escroquerie foncière constitue de nos jours, une fierté et même temps le comportement le plus noble pour le tout puissant Maire du District de Bamako. C’est ce  qu’on peut retenir  de lui après plusieurs contrats. Il exproprie les terres des pauvres citoyens sans arrière-pensée ni crainte, car il tiendrait les forces de l’ordre par la corde et la justice par le chéquier.

 

Sous l’œil complice et impuissant des plus hautes autorités maliennes, le nom du Maire du District  s’affiche de plus en plus dans des  scandales fonciers à Bamako. Alors  qu’il  est censé les protéger. Mais hélas, le tout puissant Maire du District priorise les intérêts personnels que nationaux. Toute chose qui fait de lui ces derniers temps, le Maire central le plus décrié de tous les temps. Les cinq milles (5000) plaintes portées contre lui  quand il était en détention il y a quelques années de cela,  en disent long.

 

Pour revenir au sujet du jour,  cette histoire de vente de la parcelle N°K/33 remonte en 2016. Le Maire du District est revenu dans ses bavures en  vendant cette  partie du marché Dossolo Traoré, communément appelé Soukouninkoura  pour des  fausses histoires de lotissement.

 

Pour conclure la vente de la parcelle en question, le Maire du District aurait reçu  la somme faramineuse de 50 000 000FCFA des mains d’un certain Mamadou Diawara un natif de Dialafara dans le cercle de Kati et domicilié à Bamako au quartier Hippodrome. Ce dernier prétend être désormais le propriétaire légitime  de la  parcelle. Et le hic dans cette histoire foncière est que les  occupants  de ladite parcelle sont plus d’une centaine de personnes.  Et d’autres  y exercent leurs activités commerciales depuis plus de quarante ans. Du coup, c’est la vie d’une centaine de personnes en danger  au détriment d’une seule personne. D’où la colère du collectif des acteurs des marchés du District de Bamako.

 

’Adama sangaré est le plus mauvais maire que nous n’avons jamais connu. Il est loin d’être un  bon  patriote, à plus forte raison un maire digne de ce nom. Mais il a intérêt à rembourser l’argent de M Diawara sinon nous n’allons jamais libérer la parcelle sauf s’ils marchent sur nos cadavres’’, tel  l’ultimatum des commerçants  du marché Dossolo TRAORE, lors de la conférence de presse tenue le mardi 2 janvier 2018 dernier.

 

A la faveur de cette même conférence de presse, le collectif a dénoncé le mauvais comportement du Maire du District. Pour eux,  Adama SANGARE est plus qu’un vampire et il mérite d’être sanctionné avec la dernière rigueur.  

 

En attendant le verdict du tribunal de la commune II du district de Bamako, le collectif des acteurs des marchés du District invite les autorités maliennes à la vigilance dans cette affaire. Toutefois, le collectif souhaite l’impartialité des juges.

 

AC

 

 

 

 La Sirène

 

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés