Soins essentiels dans la communauté (SEC) : un symposium national pour mieux partager les expériences et les leçons apprises

Dans le souci de promouvoir la mise en œuvre des bonnes pratiques, la direction générale de la santé et de l’hygiène publique (GDS-HP) avec l’appui technique et financier de la Fondation Aga Khan à travers le projet SECPro a organisé un atelier de partage d’expériences à l’intention de tous les acteurs de la santé communautaire. C’était le jeudi 14 novembre 2019 à l’hôtel Radisson Blu de Bamako.

Présidé par Dr Adama Baridian Diakité Conseiller technique du ministère de la santé et des affaires sociales, cette rencontre a enregistré la présence de M. Jean-Jacques Meunier Directeur Régional de la Fondation AGA Khan Afrique de l’Ouest, M. Yaya Zan Konaré Président de la FENASCOM et l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus.

Cet atelier permettra de partager les bonnes pratiques ayant fait leurs preuves dans certaines zones d’intervention des SEC afin d’envisager leur extension dans le but de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infanto juvénile.

Dans le cadre de la mise en place des stratégies d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infanto juvénile, le ministère en charge de la santé en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers et la société civile ont décidé en mars 2009 d’élaborer et d’adopter une stratégie sur les SEC.

Pour la bonne mise en œuvre des SEC, un plan stratégique a été développé avec l’ensemble des acteurs impliqués en tenant compte des leçons apprises lors de la première phase dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti. Il vise essentiellement à accroitre la couverture géographique, la demande, l’offre et l’utilisation des services ; renforcer la gouvernance et la gestion des ressources ; renforcer l’engagement de l’Etat et ses partenaires dans le financement de la stratégie et enfin renforcer le suivi-évaluation du programme.

Selon le Directeur Régional Afrique de l’Ouest de AKF, cette initiative cadre parfaitement avec les objectifs du projet SECPro et permet de capitaliser les expériences des acteurs qui interviennent dans la mise en œuvre de la santé communautaire. Il souhaite cependant une synergie d’action pour relever les défis liés à la santé communautaire et gagner le combat de la réduction de la mortalité maternelle néonatale et infanto juvénile au Mali.

Quant à Dr Adama Baridian Diakité, CT/MSAS, cet atelier permettra au ministère de la santé de capitaliser les différentes expériences développées en vue de faire face aux nombreux défis liés à la santé communautaire.

Bourama Camara

 Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *