Soumaila Cissé : « Notre Mali ne sera plus notre Mali si nous courbons l’échine devant la loi taillée sur mesure pour et par une minorité prédatrice ».

C’est le propos de Soumaila Cissé chef de fille de l’opposition lors de la cérémonie de lancement du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) le samedi 06 octobre 2018 au siège de campagne de l’union pour la république et la démocratie (URD).L’occasion était pour lui de remercier sa direction de campagne pour le travail de titan abattu pendant la campagne. Il a également remercié les jeunes , les femmes, les partis alliés , associations, clubs de soutien, sans oublier les hommes de media. Comme d’habitude Soumaila Cissé n’a pas porté de gangs pour taper sur le régime actuel.

«Notre Mali ne sera plus notre Mali si nous courbons l’échine devant la loi taillée sur mesure pour et par une minorité prédatrice. Notre Mali ne sera plus notre Mali si, nous mettons un genou à terre pour vénérer la joie d’une enrichie et cupide élite vouée à faire le malheur et à augmenter la douleur des populations pauvres ou déjà misérables. Notre Mali ne sera plus le Mali si, nous nous couchons devant la perversion orchestrée de notre démocratie, devant le totalitarisme économique d’une minorité qui n’a d’obsession que son profit, devant la soumission de cette même caste dirigeante à des intérêts terroristes ou indépendantistes qui vont dépecer notre pays. Notre Mali enfin ne sera plus notre Mali si, gagné par la corruption, la fraude, l’invasion de la peur et de la torture, l’isolationnisme diplomatique, le dictat de l’argent sale, il est perdu pour la liberté. La déclaration qui vient d’être lue est donc un appel à la liberté, à notre liberté. C’est un ouvrage de combat ! De combat collectif ! Un combat de résistance contre l’ignominie, l’indignité, l’insécurité, la précarité, la duplicité et la trahison. C’est notre combat pour notre vie, pour notre avenir, l’avenir de tous les Maliens, de l’intérieur aussi bien que de la diaspora » déclare Soumaila Cissé.

Dily Kane

Mali24

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *