Sous la psychose de l’attentat contre le camp de Koulikoro : L’éclatement du pneu d’une charrette provoque la panique à la foire de Sirakolola

A Sirakolola, à la foire hebdomadaire, jeudi dernier, c’était le sauver qui peut. Les populations de Koulikoro plongées dans le climat de la psychose de l’attaque à la voiture piégée contre le camp le 24 février, se paniquent au moindre bruit. C’est le cas de ce jeudi à Sikolola, le jour de la foire hebdomadaire. Pendant que les forains étaient en plein marchandage, le pneu d’une charrette s’est explosé en face du marché. Il n’en fallait pas ! Les forains paniqués à cause du climat  terroristes ont pris leurs jambes au cou. Si certains se sont réfugiés dans la mosquée, d’autres par contre ont abandonné argents et marchandises pour disparaître purement et simplement. Quant aux motocyclistes autour du marché, ils ont préféré l’agilité de leurs jambes en laissant derrière eux leurs engins à roues.

Selon un témoin, un véhicule remplis de bétails s’est lancé dans une folle course pour échapper à une attaque terroriste. Conséquence, la majorité du bétail a été tuée.

Pire, l’éclatement du pneu a coïncidé aussi avec l’arrestation d’un malfrat par les gendarmes. Selon des témoins, les porteurs d’uniforme se sont évaporés en laissant le voleur menotté qui aussi s’est cherché. Le propriétaire de la charrette affolé oubliant qu’il est à l’origine de la panique a aussi fui pour se réfugier dans une famille voisine.

En une fraction de seconde, le marché s’est vidé. C’est après une quinzaine de minutes que les gens se sont rendus compte que le bruit assourdissant provenait de l’éclatement du pneu d’une charrette et non une attaque terroriste. Un à un les gens ont regagné leurs places dans le marché pour vaquer à leurs activités.

Dily Kane

Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *