Sous pression de la rue : la convocation du leader Mahamoud Dicko reportée, les travailleurs du tribunal rentrés chez eux d’urgence

Cet après midi, la rive droite de Bamako  bouillonnait. Et pour cause le célèbre leader religieux Mahamoud Dicko ancien président du haut conseil Islamique Mali était convoqué au tribunal pour maladresse lors de son meeting du samedi dernier. Il était prévu d’auditionner Mahamoud Dicko à midi ce mardi 03 mars 2020 pour avoir proféré des mots irritants le régime. Cette convocation était sur instruction directe du Procureur Général près la Cour d’Appel de Bamako et non moins le Substitut du Procureur près le Tribunal de la commune V du district de Bamako.

Il n’en fallait pas !

Une fois l’information tombée dans les oreilles du charismatique leader religieux, les rues de la rive droite ont refusé du monde.  Des bouchons ont paralysé le 2ème pont qui relie les deux rives de la capitale malienne créés par les partisans de Dicko en partance pour le tribunal de la commune V.  Inquiet pour tout  débordement, les travailleurs du tribunal ont été priés de rentrer chez  eux d’urgence. Et ensuite les agents des forces de l’ordre ont bouclé toutes les rues débouchant sur le tribunal. Comme cela ne suffisait pas  le gouvernement pris de panique aurait envoyé le ministre des affaires étrangères Tiébilé Dramé chez l’iman de Dicko pour lui supplier de calmer ses fans, affirmant que  le gouvernement ne serait pas au courant de son interpellation par le tribunal. Ensuite Tiebilé Dramé  a notifié à Mahamoud Dicko que sa convocation est reportée avant de lui  présenter des excuses.

Requinqué en bloc,  l’imam Dicko est venu remercier ses partisans pour leur grande mobilisation  pour sa cause. On pouvait voir devant le tribunal Mahamoud Dicko enveloppé du drapeau malien sur le toit d’un véhicule 4X4. Ensuite la foule surexcitée s’est dirigée vers la mosquée de Mahmoud Dicko  à Badalabougou.

Rappelons qu’un autre leader religieux a été cueilli  comme un poussin et jeté en prison il y a juste deux semaines sans grand bruit.

Dily Kane

mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *