Suite à la tuerie des civils dans le cercle d’Ansongo : L’AMDH exhorte les autorités judiciaires à diligenter l’ouverture d’une enquête

24 heures après la tuerie des civils dans le cercle d’Ansongo (région de Gao), l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH), sous la plume de son Président, Me Moctar Mariko, a produit un communiqué de presse pour inviter les autorités maliennes à assurer leur devoir régalien dans le cadre de la sécurisation des personnes et de leurs biens. Dans ce communiqué de presse, l’AMDH exhorte les autorités judiciaires à diligenter l’ouverture d’une enquête judiciaire afin d’identifier et juger, le cas échéant, les auteurs de ces crimes graves constitutifs de crimes contre l’humanité.

 «Le 10 août 2021, l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) condamne avec énergie l’assassinat de plus de 40 civils dans les villages de Karou, Ouatagouna et Daoutegef, dans le cercle d’Ansongo, Région de Gao », c’est ce qui ressort du communiqué de presse  de l’AMDH en date du 10 août 2021 relatif à la tuerie des civils dans le cercle d’Ansongo. A cet effet, l’Association Malienne des Droits de l’Homme exhorte les autorités judiciaires à diligenter l’ouverture d’une enquête judiciaire afin d’identifier et juger, le cas échéant, les auteurs de ces crimes graves constitutifs de crimes contre l’humanité.

En outre, l’AMDH rappelle aux autorités, la nécessité de renforcer les efforts pour lutter efficacement contre l’impunité des violations graves des droits de l’Homme qui serait l’une des raisons fondamentales de la perpétuation des attaques contre les paisibles citoyens.

Conformément à sa mission de protection des droits humains, l’AMDH invite les autorités à assurer leur devoir régalien dans le cadre de la sécurisation des personnes et de leurs biens. L’AMDH présente ses sincères condoléances aux familles et proches des victimes tout en priant pour le repos éternel des âmes des défunts.

A rappeler que dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 août 2021, au moins 51 personnes sont mortes dans des attaques menées par des présumés terroristes contre quatre villages (Ouatagouna, Karou , Daoutédjef, Dirga) de la commune de Ouatagouna, dans le cercle d’Ansongo, région de Gao.

A;Sogodogo

le republicain

Laisser un commentaire