Suite à l’échec des négociations avec le gouvernement : -Les administrateurs civils en grève jusqu’au 6 novembre

Un autre préavis de grève de 30 jours déposé aujourd’hui

Les négociations entamées entre le gouvernement et les Administrateurs civils suite au dépôt du préavis de grève de 3 semaines ont échoué. Ladite grève commence ce lundi, 19 octobre 2020 et prend fin le 6 novembre prochain. Ce n’est pas tout, les 4 syndicats : SYNAC, SYLTMAT, SYNTRACT et CS-ADR déposent, ce matin, un autre préavis de grève, cette fois-ci, d’un mois qui débutera dès la fin de celle en cours, c’est-à-dire le 7 novembre.

Paralysie de l’administration malienne dans trois semaines. La cause : les administrateurs civils entament, à partir de ce matin, une grève de trois semaines.

En effet, après des jours de négociation, il n’y a aucun accord entre la partie gouvernementale et les syndicalistes sur les 11 points de revendication. 11 points de désaccord sur 11. Tel est le résultat des négociations.

Selon le document mis à notre disposition, sur le point qui concerne les primes et indemnités, l’État a trouvé le budget insoutenable. Il a demandé à ce qu’un projet de décret soit élaboré en la matière et qu’il soit soumis au Conseil supérieur de la fonction publique des collectivités au cours de la période de la transition. Les syndicats ont estimé, selon le document de non conciliation, que le délai d’adoption du décret n’est pas précis.

Concernant le traitement des états de salaire de l’ensemble du personnel des Agences de Développement Régional du Mali sur la base des budgets annuels 2020 des ADR validés en Conseils d’administration et approuvés par la tutelle, le gouvernement a proposé le payement du salaire des ADR jusqu’au 31 décembre 2020. Cette proposition a été rejetée par la partie syndicale.

Les points : l’application immédiate des accords d’établissements des ADR du Mali ; la fixation du nombre d’agents de sécurité affectés aux représentants de l’État et leur mise à disposition effective au plus tard le 30 octobre 2020 ; la prise en charge effective et accessoires des fonctionnaires des collectivités territoriales relevant du cadre de l’administration générale par le budget de l’État ;  la relecture des cadres organiques des services étatiques pour prévoir les corps des fonctionnaires des collectivités territoriales du cadre de l’administration générale ; l’ouverture d’une concertation pour doter les ADR  pour un meilleur ancrage régional plus tard le 30 septembre 2020 , ont tous fait l’objet de désaccord.

Face à ces désaccords, le Syndicat autonome des Administrateurs civils (SYNAC) ; le Syndicat libre des travailleurs du ministère de l’Administration territoriale (SYLTMAT) ; le Syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales (SYNTRACT) et le Comité syndical des Agences de développement régional (CS-ADR) ont maintenu leur grève de trois semaines qui commence aujourd’hui.

Ce n’est pas tout, les 4 syndicats déposeront, ce jour, un autre préavis de grève de 30 jours. Ladite grève, s’il n’y aura pas d’accord entre les syndicats et l’État, débutera dès le 7 novembre, lendemain de la fin de la grève en cours.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *