Suite aux propos menaçants et méprisants de Bah N’Daw à Abidjan à l’encontre des grévistes: les syndicalistes de l’UNTM durcissent leurs positions.

En marge de la cérémonie d’investiture du Président ivoirien SEM Alassane Dramane Ouattara du 14 decembre 2020 , le Président de la Transition SEM Bah N’DAW a rencontré les maliens en Cote d’ivoire. Au cours de cette rencontre le président malien Bah N’Daw a lancé la flèche aux grévistes qui paralysent le pays actuellement avec la gréve de cinq jours. de l’UNTM . »

« les maliens ont dit que mon travail c’est la démission que mais cette fois ci je démissionnerai point » en bambara  » Wa Anbeniôgôna dée. « 

Selon Bah N’Daw, le Mali est comme un bébé qui commence à peine à marcher mais dont ses parents lui demandent encore de prendre les bagages et courir avec ( ce qui est impossible ) ». Il rappelle aussi qu’au Mali, la loi sera appliquée sur toute personne sans exception. Que nul n’est au dessus de la loi même lui. Selon lui qu’aucune personne consciente ne doit grever pendant une période de transition etc. Apres ces propos qui a enflammé les réseaux sociaux, l’UNTM s’est retirée de la table de négociation. Par conséquent après cinq jours il faut s’attendre à une gréve illimitée de l’UNTM.

One Reply to “Suite aux propos menaçants et méprisants de Bah N’Daw à Abidjan à l’encontre des grévistes: les syndicalistes de l’UNTM durcissent leurs positions.”

  1. En réalité le président de la transition a raison il faut etre fou pour aller en gréve en ce moment d’incertitude de ce pays.
    Pourquoi l’UNTM n’est pas parti en greve sous IBK, parceque Yacouba Katile etait de meche avec le pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *