Supposée existence d’une « coordination Kel Antessar et Alliés » : La mascarade rejetée en bloc

Une fois de plus, des informations relatives à une supposée existence d’une « Coordination Kel-Ansars et Alliés » circulent sur les réseaux sociaux. Outre le chef de la tribu plébiscité à deux reprises, la nouvelle continuent d’être rejetée en bloc par la tribu ainsi que tous ses alliés. Mieux, une plainte est même en cours auprès des autorités compétentes afin de mettre fin aux agissements des auteurs de cette mascarade qui du reste ne bénéficie d’aucune forme de légitimité.

Par ailleurs, des mises en demeure ont été adressées contre les personnes qui sont derrière cette manœuvre ne visant qu’à détourner autour de l’essentiel. Jusqu’ici, il y a une unanimité incontestable que cette prétendue « coordination Kel Ansars et Alliés » n’existe que sur les réseaux sociaux. Sur le terrain, personne n’a entendu parler d’elle sur le terrain.

Rappelons que les auteurs de ces agissements ne sont pas à leur première tentative. Ils avaient déjà initié une action similaire en prétendant que cette « coordination » a été créée suite à une Assemblée constitutive qui se serait tenue depuis le 25 avril à Tabago, dans le cercle de Goundam. Une trouvaille qui n’a pas tardé à être rejetée par des notabilités figurant sur la liste qui n’ont pas hésité à démentir leur implication dans cette manœuvre.

Il y a lieu de préciser que les auteurs de ces agissements ne sont autres que les mêmes qui avaient tenté de s’emparer de la chefferie de la tribu en usant de méthodes peu orthodoxes. Alors que l’actuel chef Abdoul Magid Ag Mohamed Ahmad dit Nasser a été désigné une première fois quelques mois après le décès de son oncle le défunt chef de la tribu Mohamed El Mehdi Ag Attaher El Ansari, en décembre 2014. Avant d’être une nouvelle fois plébiscité à la faveur d’une rencontre de la tribu tenue en fin mars 2016. Ce, en guise de consécration à la hauteur du combat qu’il ne cesse de mener pour le retour de la paix et de la stabilité au Mali.

C’est donc le lieu de rappeler pour les auteurs de ces agissements que c’est peine perdu puisque toute la tribu Kel Ansar et Alliés a fait une union sacrée autour de son unique chef général, Abdoul Magid Ag Mohamed Ahmad dit Nasser, reconnu par l’opinion nationale et internationale.  Il a été désigné à cette fonction dans le respect des règles de l’art et assume cette responsabilité en toute conscience à travers des efforts visant à reconnaitre la contribution de la tribu à la recherche de la paix définitive au Mali. C’est donc au nom de cette même union sacrée qu’aucune reconnaissance n’a encore été accordée à cette « coordination » considérée comme une tentative désespérée de semer la division au sein de la tribu.

correspondance particulière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *