Un avion de Transavia forcé d’atterrir en raison de l’odeur d’un passager

Selon des témoignages, certains passagers du vol devant rallier les Canaries à Amsterdam se sont mis à vomir. L’avion s’est posé à Faro, au Portugal.
« La puanteur était gigantesque », a affirmé Piet Van Haut, témoin de la scène, au journal De Telegraaf. Le vol HV5666 de la compagnie Transavia, qui devait amener les passagers des Îles Canaries à Amsterdam (Pays-Bas), a été dérouté, mardi 29 mai, pour atterrir à Faro au Portugal. « L’avion s’est stoppé pour des raisons médicales, mais il est vrai qu’un homme dégageait une odeur », a déclaré avec diplomatie la compagnie aérienne au quotidien belge flamand Het Laatste Nieuws.
« Une puanteur pire que celle d’un cadavre »

Selon Transavia, plusieurs passagers sont tombés malades et certains ont été pris de vomissements. « A partir du moment où l’homme est entré dans l’allée, les gens ont commencé à crier et à plonger dans leurs sacs à la recherche de mouchoirs à garder devant eux », témoigne Piet Van Haut, toujours dans De Telegraaf. L’homme, qui semblait souffrir, a été envoyé à l’arrière de l’appareil pour tenter de contenir les effluves, mais cela n’a rien changé.

L’équipage a également tenté de vaporiser des bombes de parfum. En vain. « J’ai entendu quelqu’un dire que la puanteur était pire que celle d’un cadavre qui se décomposait depuis un mois. C’était une situation intenable », a ajouté Piet Van Haut. Le commandant de bord a alors annoncé qu’une escale allait être effectuée à Faro. Après le passage d’une équipe de nettoyage, le Boeing 737 a pu reprendre son envol.
Source: francetvinfo.fr

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *