UNE FIGURE EMBLÉMATIQUE AU MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES AFFAIRES SOCIALES Mali : entretien avec Michel Hamala Sidibé

Après presque une décennie à la Direction exécutive d’Onusida, Michel Sidibé, a été nommé Ministre de la santé au Mali en mai dernier. Réel défenseur de la justice sociale, Michel Sidibé s’investit aujourd’hui pleinement pour améliorer la situation sanitaire au Mali. Entretien.

54 ÉTATS : Pourriez-vous dresser un bilan de la situation sanitaire au Mali. Plus précisément, quelles sont les pathologies dominantes au Mali et quel est le taux de mortalité maternelle et infantile ?

Michel Hamala Sidibé : Le Mali est confronté à des défis de nouveau type qui exigent une approche multisectorielle, innovante et coordonnée.

La crise sécuritaire dans le centre nord du Mali a été catastrophique pour notre pays avec la dégradation des infrastructures sanitaires, le vol du matériel médical, des menaces de mort sur le personnel soignant entraînant des déserts médicaux. Au vu de ce tableau et depuis notre prise de fonction nous nous employons à redonner de l’espoir à nos populations et à renforcer les liens de confiance entre les administrés et les pouvoirs publics en contribuant substantiellement à la fourniture des services essentiels de base et en faisant de la santé un vecteur de paix et de réconciliation.

En sus des maladies endémiques comme le paludisme qui reste la première cause de mortalité au Mali, et les épidémies du VIH, la tuberculose et les hépatites, nous sommes toujours confrontés à la problématique des maladies émergentes communément appelées les maladies chroniques non transmissibles (MCNT) comme le diabète, l’hypertension et les cancers…. Les indicateurs de santé au Mali restent particulièrement préoccupants et contribuent grandement à la perte en capital humain accumulée par un pays dont près de la moitié de la population est âgée de moins de 16 ans

Lire la suite

http://www.54etats.com/mali-entretien-avec-michel-hamala-sidibe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *