Usurpation de terres à Tienkoungoba : La boulimie foncière de Bakary Togola dénoncée

Les populations de Tienkoungoba dans la commune de Koumantou, Cercle de Bougouni dénoncent l’usurpation de leurs terres par le Président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM), Bakary Togola. Un acte inadmissible !
Le Président de l’APCAM, Bakary Togola, veut faire mains basses sur 240 hectares de terres cultivables du village de Tienkoungoba dans la commune rurale de Koumantou que lui aurait offerts un certain Tahirou Mariko en échange de deux forages d’adduction d’eau.
Cette énième opération du Président de l’APCAM qui consiste à déposséder les paysans de leurs champs et enclaver totalement le village est plus qu’inhumaine. Comment un seul homme, de surcroit le premier responsable de la plus grande faîtière des agriculteurs, peut acquérir un espace qui fait 8 km de long et 3 km de large en échange de deux forages d’eau ? Le chef de village de Tounfouka, lors d’une réunion tenue le 26 avril dernier, a soutenu que cet acte de Bakary Togola est inadmissible. Face à la complicité de l’administration et des services d’enquête (trois personnes ont été emprisonnées en lieu et place de celles qui ont tiré des coups de fusil), les populations de Tienkoungoba restent debout pour faire échec à cette boulimie foncière d’un homme sans parole d’honneur et prêt à tout pour sauvegarder ses intérêts. Elles dénoncent un abus de pouvoir de la part de Bakary Togola. « Tant qu’il existe une seule âme à Tienkoungoba, cette parcelle ne pourra pas être exploitée par Bakary Togola », disent-elles.
Elles réclament la libération sans condition de Diassé Togola, Batou Togola et Ba NTji Togola injustement mis sous mandat de dépôt par le Procureur de la République près le tribunal d’instance de Bougouni alors que les deux détenteurs d’armes circulent librement. Simplement parce qu’ils sont soutenus par un homme puissant qui pense que l’argent peut tout régler dans la République sous le Président Ibrahim Boubacar Kéïta. Le jugement prévu pour ce jeudi est une occasion pour le Procureur de la République de Bougouni de se ressaisir en libérant ces pauvres personnes dont le seul tort est de défendre leurs terres contre un grand usurpateur foncier. Même s’il est un membre très influent du Rassemblement pour le Mali (RPM) et un laudateur attitré autoproclamé du Président IBK, Bakary Togola ne peut pas se permettre de trimballer devant la justice des innocents citoyens. En commettant cet acte dans sa propre commune, l’enfant de Niamala devient aujourd’hui une honte.
Oumar Mariko et Ras Bath au secours des victimes de Bakary Togola
Connu pour son combat en faveur des victimes d’injustice, le Président du parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Intégration (SADI), Oumar Mariko, s’est déplacé sur les lieux à Tienkoungoba pour apporter son soutien total aux populations. La SADI, à travers ses démembrements, suit de très près ce dossier et s’engage à rester aux côtés des populations jusqu’à l’aboutissement de leur lutte.
De même, le guide du Collectif pour la Défense de la République (CDR), Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath, a pris à bras le corps ce dossier. Très prochainement, Ras Bath se rendra sur place pour soutenir les habitants mais aussi dénoncer les agissements machiavéliques du Président de l’APCAM.
Chiaka Doumbia
Source: Le Challenger

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *