VBG: Le commissariat du 3ème Arrondissement initiée un débat public

Considérée comme étant une aggression physique, ou psychologique perpétrée à l’endroit d’un des conjoints ( hommes ou femmes) la question relative à la Violence Basee sur le Genre (VBG) était ce jeudi 26 décembre 2019 au coeur d’une conférence débats populaire tenue dans les locaux du Foyer des Jeunes de Quinzambougou en commune II du district de Bamako. C’était en présence des autorités communales, coutumières religieuses point focaux VBG au niveau des differents commissariats de police de Bamako, et jeunesse de la commune II.
Tribune d’échanges de partage d’experiences et de plaidoyer en faveur de la lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG) cette conférence débats s’inscrit dans le cadre des activités d’informations et de sensibilisations contre les Violences Basées sur le Genre (VBG)
au niveau des différents commissariats de police de la capitale. « C’est une première ici en commune II du district de Bamako, que les policiers ouvrent le débat autour de cette question très sensible », c’est en ces termes que le chef de quartier de Quinzambougou Boua Simpara s’est adressé à l’assistance.
Il s’est aussi rejouit de cette initiative et surtout cette synergie d’actions entre les jeunes de la commune II du district de Bamako, et les forces de sécurité avant d’ajouter que « la femme c’est l’humanité et aucun pays ne peut se développer sans les femmes ».
Au nom du commissariat de police du 3ème arrondissement le commissaire divisionnaire Abdoulaye Djiré s’est rejoui de la présence massive des habitants de la commune II du district de Bamako, chose qui prouve selon lui toute l’importance de cette conférence débats et surtout la pertinance du thème à s’avoir les Violences conjugales.
Profitant de cette tribune Abdoulaye Djiré a salué le travail abattu par l’adjudant Kadiatou Mariko point focal genre du commissariat de police du 3ème arrondissement en faveur de la lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG) au sein de la commune.
Cette conférence débats sur a été une opportunité pour le commissaire divisionnaire Wassa Keita point focal genre à la Direction Générale de la Police (DGPN) de faire l’état des lieux de la lutte contre les Violences Basées sur le Genre, mais surtout de parler de la prise en charge gratuite des femmes victimes. « Cette conférence débats s’inscrit dans le cadre d’une serie d’activités d’informations et sensibilisation en faveur de la lutte contre (VBG) », a-t-elle soutenue.
A l’en croire, la Violence conjugale est une aggression et les types de violences sont : Violences Physiques, sexuelles, psychologique, économique, les pratiques traditionnelles prejudiciables et les ciberts violences.
Dans son exposé le point focal genre du commissariat de police du 3ème arrondissement l’adjudant Mariko a insisté sur la nécessité de communiquer surtout de sensibiliser les couples pour éviter les drames. Pour mener à bien cette mission combien noble et difficile plusieurs activités de sensibilisation sont prevues dans tous les quartiers de la commune II du district de Bamako.

En présidant cette conférence débats le maire de la commune II Mamadou kaou Touré a exprimé toute la joie du conseil communal pour une telle initiative dans sa commune.

Mohamed Kanouté

Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *