YARA OIL : LA STATION INSTALLÉE DANS L’ILLÉGALITÉ

Contre toute entente, Mamadou Yaranagoré a implanté  sa station de distribution d’hydrocarbures dans le strict voisinage des maisons d’habitation. Ce, à Kalaban-coura Extension Sud.  La contestation n’ayant servi à rien, Yaranagoré défile et le service est suffisamment mis en cause par les clients.

Rien n’a empêché le commerçant Mamadou Yaranagoré de construire  sa station-service dans l’anarchie totale qu’on puisse imaginer dans le meilleur des mondes possible. Dès qu’il fut emporté par l’envie de mettre en place cette station, il a demeuré sourd à toutes les protestations de la population. Celle-ci s’inquiétait fort des dangers que cette entreprise engendrerait après son installation.

D’abord, la population de Kalaban-coura  Extension Sud, sur la route de l’aéroport, a adressé une pétition au chef de quartier pour attirer son attention sur les risques liés à l’installation d’une station d’essence à côté de leurs habitations. Par la même occasion, la population sollicitait l’intervention du chef de quartier pour mettre fin aux travaux. La pétition dont nous nous sommes procuré une copie précise que cette mésaventure viole toutes les règles et conditions d’installation d’une station d’essence ainsi que celle régissant la zone litigieuse qui ne peut nullement être déviée de sa destination originelle.

Ensuite, la pétition en date du 3 février 2020 signée par 310 citoyens habitant le quartier dit « non à l’implantation d’une station d’essence à Kalaban-coura route de l’aéroport en commune V du district de Bamako ». Et l’étude de Maître Dosson Traoré a notifié la requête de la population à neuf autorités de la république du Mali. Rien n’y fit. Mamadou Yaranagoré se l’a coulé douce. De façon collective ainsi qu’individuelle, la population n’a pas caché son amertume. Le journal ‘’Nouveau Réveil’’ a recueilli l’avis de certains chefs de famille qui côtoient ladite station. Ainsi le vieux Samassa a affirmé qu’il n’est pas d’accord avec la construction de cette station qui est contiguë à sa maison. Il a ajouté que sa famille est en danger en cas d’incident. « J’ai tout expliqué à M. Yaranagoré en vain », s’est-il désespéré.

Pour l’ancien ambassadeur Ousmane Tandia, cette station est un danger pour la population riveraine. « La situation dépasse l’entendement ; de fausses personnalités ont signé le faux papier», a-t-il critiqué.

La qualité du service mise en cause

Mamadou Yaranagoré, l’homme qui dit « être le pote des autorités maliennes », ne serait plus en mesure de satisfaire les clients comme il faut. De sources concordantes, cela est dû au bas niveau du personnel qu’il emploie. Pour exemple, le 30 mars dernier, un client non satisfait a fait entendre son coup de gueule. Il a fait savoir qu’il a amené sa voiture dans ce service pour la laver. De 8 heures jusqu’à 14 heures 30, dit-il, le travail n’était pas fait.

On comprend aisément qu’à Yara Oil, le client n’est pas roi. L’accueil n’est pas au beau fixe comme il se doit. « C’est bon de construire de jolies stations-services mais il est aussi important de recruter le personnel qui a l’amour du travail bien fait », a asséné le client, le nerf à fleur de peau.

Cette situation interpelle les autorités maliennes à plus d’un titre. Non seulement la population accostant Yara Oil court de grands risques mais les clients peu avertis de la station seront toujours désagréablement surpris.

Bazoumana KANE

Source : L’Alerte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *