Mali : L’opérateur économique, Amari Salia DAOU crée plus de 400 emplois 

 

 A 42 ans seulement, ce jeune se fraye un chemin dans le milieu des opérateurs économiques. Par modestie, il agit dans le mécénat et autres actions humanitaires dans la plus grande discrétion sans tambours battants.  

Il s’appelle Amari Salia Daou, un prénom qui rappelle bien les Maliens dans les années 1980 à 1990 à celui du richissime feu Amary Daou qui a fait fortune dans la région de Ségou où ses  éloges sont intarissables dans les chansons des griots . Amari Salia Daou  est bien l’homonyme du feu Amary Daou donc le  business est un héritage dans la famille. Sera-t- il à la hauteur de son homonyme ?

 La réponse est oui sachant bien qu’il pose déjà des assisses financières à travers la création des entreprises dans les divers domaines.  

« Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre d’années ». Tel est le cas de ce jeune opérateur économique qui se fait une place dans les sphères des affaires au Mali.  Sans surprise, il décide de dépasser son homonyme feu Amary Daou dont le nom est gravé dans les anales du business au Mali en général et à Ségou en particulier. Déjà, il a 14 boulangeries à son actif, 17 pâtisseries -boulangerie au Mali. Ce jeune opérateur économique internationalise son business en s’installant en République démocratique du Congo avec 08 boulangeries. Ce n’est pas tout, il diversifie son business avec la création des salons de thé ; vente de groupes électrogènes et une société de vente du matériel de boulangerie. D’ailleurs, il est le seul au Mali à avoir le monopole du marché de la vente du matériel de boulangerie. Par ailleurs, il contribue à la réduction du chômage avec près de 400 emplois au Mali sans oublier les centaines d’emplois indirects. M Daou  est  un bon exemple à suivre au Mali pour lutter efficacement contre le chômage.   

Avec un niveau supérieur d’études, Amari Salia daou se sent à l’aise dans le business que dans les bureaux et salons feutrés. Sur le plan social, le jeune opérateur économique est un grand philanthrope grâce à ces appuis et gestes aux couches les plus défavorisées. Les témoignages ne manquent pas . Un des bénéficiaires de ses actions témoigne ainsi : « grâce à Amari Salia daou, je suis parvenu à me soigner gratuitement. Seul Dieu peut lui récompenser ».Ce dernier a témoigné dans l’anonymat car le bienfaiteur ne veut que ses gestes soient dévoilés au grand public . Outre les dons, il participe au désherbage des cimetières, des consultations gratuites sans oublier l’organisation des journées de salubrités dans la ville de Ségou. Sur le plan des loisirs, Amari Salia Daou  a du goût pour le sport précisément les armatiaux. Il est aussi un pigeon voyageur afin de s’inspirer des expériences ailleurs pour expérimenter chez lui au Mali.  

Dily Kane  

mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.