Consécration sous-régionale : Mamadou Igor dirige désormais les filiales du groupe BOA en Afrique Centrale

mali24

Banquier très expérimenté et connu de tout le continent africain, le nouveau locataire des filiales du groupe BOA pour l’Afrique Centrale s’appelle désormais Mamadou Igor Diarra. Depuis quelques jours, les rumeurs circulaient un peu partout. Pourtant, la nouvelle est au-delà des rumeurs car, c’est bien sûr une heureuse réalité pour un compatriote malien de se hisser à un tel niveau de responsabilité dans l’univers bancaire. Cette nouvelle consécration ne surprend guère les vrais connaisseurs de l’homme. Mamadou Igor n’est pas un inconnu surtout dans les sphères financières où il a effectué un parcours honorable.

Après ses fonctions de ministre de l’Economie et des Finances, qu’il a quittées pour incompatibilité d’humeur, le chevronné Mamadou Igor Diarra ne cesse d’engranger des succès dans la sous-région. Directeur de la Bank of Africa Sénégal, puis Directeur régional du groupe BOA pour la zone UEMOA, le banquier malien vient d’obtenir une autre promotion. Il dirigera désormais les filiales du groupe BOA pour l’Afrique Centrale.

 Avant même la fête de ramadan, la nouvelle qui avait fait le tour des salons feutrés ici et ailleurs est devenue officielle il y a environ une dizaine de jours. Cette promotion déjà décidée par les Dieux des banques du groupe BOA sera entérinée par le tout prochain conseil d’administration. 

Ainsi, notre compatriote Mamadou Igor Diarra s’apprête à déposer ses valises au Congo Brazza. Compétent et grand manager, nul ne doute des capacités de cette sommité de la banque à relever ce nouveau défi. En entendant, nous ne pouvons que souhaiter bon vent à notre digne compatriote !

Faut-il rappeler que cet homme d’expériences a représenté la BDM-SA à Paris en 1991, avant de devenir directeur général de la Banco Da Uniao (BDU-SA) en Guinée Bissau. De Bissau, il a été appelé pour prendre les rênes de la BIM-SA quand celle-ci était proposée à la privatisation. Il est aussi l’acteur principal des négociations jusqu’à l’acquisition des actions majoritaires par le groupe bancaire marocain, Attijari Wafa Bank en 2008. Avec un tel parcours, cette nouvelle consécration ne surprend guère les Maliens et même de nombreux Africains qui le connaissent.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.