Primature : les choses comme ça se doit

Pour l’édition ‘’Mali Kura Tassira’’ qui recevait Dr Choguel Kokalla Maïga, la primature n’a invité que des organes de presse triés sur le volet. Les critères de choix ? Allez savoir ! Le moins que l’on ait pu constater est que les organes très critiques ont été ignorés. Donc ‘’Si tu n’es pas avec moi, alors tu es contre moi’’ ?

La critique ne saurait être synonyme d’hostilité. Dans un pays démocratique, les dirigeants acceptent les critiques objectives pour améliorer leur conduite des affaires publiques. Le changement tant souhaité, dont la dénomination actuelle est ‘’Mali kura’’, est difficile à réaliser avec l’exclusion.

le challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.