Bamako : Une étudiante adepte des arts martiaux corrige un chauffeur de mototaxi

Dans la vie, il ne faut jamais sous estimé ton adversaire et sans maîtrise la puissance n’est rien disent les sages.
AD, chauffeur de mototaxi la trentaine d’années un peut musclé et teint noir s’est fait corriger ce mardi 13 juillet 2022 aux environs de 17h au rond point de Banconi en commune I du district de Bamako.
Pour une histoire de monnaie, AK, une étudiante, mince, teint noir, pratiquante de kung-fu shaolin, ceinture rouge 5eme barrettes, a failli envoyer le conducteur de mototaxi insolent à la morgue.
Les faits :
Nous sommes mardi 13 juillet 2022, AK, l’étudiante empreinte une moto taxi à Niamakoro devant la cité des enfants, destination la commune I du district de Bamako pour rendre visite à une tante malade.
Elle discute et se met d’accord sur le prix avec AD le conducteur de mototaxi qui visiblement n’était pas dans ces beaux jours.
Arrivée à destination, AD le conducteur, pour une histoire de monnaie sous estime sa cliente AK, crie sur elle confisque sa monnaie et menace même de la frapper. C’était mal connaître l’étudiante, habillée en hidjab sur un pantalon en sous vêtement, calme, les mains croisées.
Comme disent les ivoiriens AK à montré à AD qui a mis l’eau dans Coco. D’un tour de main et de reins en jet Lee accompagné par des jeux de jambes, AD le conducteur de mototaxi est envoyé par terre à la surprise générale des passants. La rapidité et la technicité de l’étudiante AK n’ont laissé aucune chance au pauvre. Il a été secouru par les passants qui ont suivi la scène.
Ayant repris ses esprits, le conducteur de mototaxi AD pense qu’il a été frappé par un diable et non par une personne à plus forte raison une femme tellement que le coup a été rapide et bien porté au niveau de sa tête.
Humilié, il a ramassé son téléphone, porte monnaie et verre par terre.
« Elle m’a surpris sinon cette femme mince ne peut pas me mettre ko par terre », se défend-t-il.
Grâce à l’intervention des personnes de bonnes volonté, AK l’étudiante, est rentrée en possession de sa momaie et elle a continué tranquillement sa route à pied.
Quand au jeune conducteur de mototaxi, il a apprit la leçon que dans la vie, il ne faut jamais sous estimer une personne et il faut toujours se méfier des femmes surtout si elles sont minces.
Mohamed Kanouté
Source : Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.