Ciment : Les prix ne baissent pas

Le prix du ciment n’est toujours pas stable au Mali. De 95 000 F CFA, la tonne avait pris l’ascenseur pour atteindre jusqu’à 150 000 F CFA. Aujourd’hui, avec la levée des sanctions, le prix du ciment demeure toujours cher au niveau de plusieurs fournisseurs.

De 95 000 F CFA, le prix de la tonne du ciment a atteint jusqu’à 150 000 F CFA. Afin d’expliquer cette augmentation, les commerçants accusaient l’embargo. Aujourd’hui avec la levée des sanctions le 3 juillet, le prix évolue vers son coût initial. Mais il est toujours sujet à des spéculations. La tonne du ciment est disponible aujourd’hui à partir de 110 000 F CFA, et même plus. « Nous nous fournissons en ciment à des prix exorbitants. De ce fait, nous n’avions d’autre choix que d’augmenter », explique Sadio Samassekou, quincailler.

Pour le quincailler Ibrahim Diakité, qui a son magasin au niveau du marché de Lafiabougou, la tonne est cédée à 110 000 F CFA. « A l’usine, il n’y a aucune augmentation. Cette hausse a été initiée par les vendeurs ».

Au Mali, 3 cimenteries sont disponibles avec une capacité de production qui avoisine les 2 millions de tonnes, alors que la demande nationale est estimée à plus de 4 millions de tonnes par an, selon la direction générale du Commerce, de la Concurrence et de la Consommation (DDCC).

Assétou Many Coulibaly

malitribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.