Participation des femmes au processus électoral : Les partenaires financiers du projet VVFF visitent le vestibule de Gao

Une mission des partenaires techniques et financiers du projet « Vestibule de veille des femmes et jeunes filles pour une transition réussie et des élections inclusives au Mali » a effectué  une visite dans les locaux du vestibule région de Gao.

Première du genre depuis le lancement du projet VVFF dans les régions, cette rencontre au vestibule de Gao, avait pour objectif, d’évaluer l’état d’avancement du projet VVFF dans la cité des Askia. Elle a mobilisé au vestibule de Gao l’ambassadeur des Pays Bas,  Marchel Germann, celui du Denemark, son excellence Rolf Michael Hay Pereia Holmboe, le premier secrétaire chargé des affaires politiques et économiques de l’ambassade Canadienne, Julian Brison, et le deuxième secrétaire politique de l’ambassade  Norvègienne, Andreas  Myrseth, ainsi que des représentants de la MINUSMA.  Sur place, la délégation diplomatique  a été accueillie par l’équipe du vestibule et les autorités municipale et régionale de Gao.   Ensuite, la troisième ajointe du maire de Gao, Sema Issa, et la  coordinatrice  du projet  VVFF, Madame Kadidiatou  Maïga, ont fait le point des  activités réalisées et le nombre de personnes touchées par le projet  depuis Mars 2022. Il ressort  de  son intervention qu’en mi-parcours, le projet a déjà formé 450 femmes dont 200 alphabétisés, renforcé les capacités de 250 femmes sur la connaissance de la Loi 052, sur leurs droits et devoirs,  sur l’engagement de la femme en politique, rôle de la femme en processus électorale. S’y ajoute à la  sensibilisation 377 des acteurs communautaires (association et organisation féminine) sur la loi 052  à travers les  tables rondes et  des débats radio.

L’occasion a été indiquée par le Conseiller au affaire juridique du gouverneur de Gao et la représentante de la Direction régionale de la  promotion de la femme dans  pour louer les efforts  que le projet VVFF  a  réalisé en faveur des  femmes et jeunes filles  en matière électorale.  Pour sa part, l’ambassadeur de Danemark, Rolf Michael  Hay Pereia Holmboe, pour interroger  certaines bénéficiaires des activités des projets de ce qu’elles retiennent de la loi électorale et le Défi des femmes dans leur localité.  

 En retour,  la délégation a eu droit des  réponses  qui  ont données par deux femmes leadeur  sur la compréhension et les attente des felles de la cité des Askia  para rapport à la nouvelle loi électorale. En termes de défis,   elles disent attendre à    une participation massive des femmes à l’élection prochaine en sollicitant du coup la poursuite des partenaires dans le cadre du renforcement de capacité des femmes. 

 Elles ont souhaitent que le projet touche dans les prochains jours,   en plus de la ville de Gao, les femmes des zones rurales et financement des projets porteurs de métiers toujours  en faveur des femmes. «  Nous souhaitons avoir plus de femmes élues et plus de femmes aux postes nominatifs et  cent pour cent de  participation des femmes aux élections à venir », a insisté la coordinatrice de Gao, qui a demandé aux bailleurs de poursuivre le projet VVF pour toucher plus de femmes et jeunes filles de la région. Pour rappel, le projet VVFF  travaillent  à accroître l’engagement politique des femmes et de lever les réticences des acteurs politiques et de la population. Ce, en instaurant des actions de renforcement de l’éducation civique, l’organisation de fora d’échanges et de discussions en milieu rural et périurbain, la sensibilisation aux droits et à l’équité de genre. Il milite  a ce effet  à instaurer un dialogue de haut niveau avec les autorités et la veille citoyenne pour le strict respect de la Loi N°052 du 18 décembre 2015 relative à la promotion du genre dans les instances nominatives et électives dans tous les processus politiques et nominations prévus lors de la Transition. Il bénéficiera  à environ 1500 femmes et jeunes filles leaders, défenseuses des droits de femmes, leaders politiques, femmes élues, femmes potentiellement candidates ou candidates dans la ville de Bamako et les régions de Mopti, Gao, Tombouctou, Ménaka, Kidal et Taoudéni. 

 Seydou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.