Face aux ennemis intérieurs et extérieurs : Le Mali restera debout !

mali24

Attaques ciblées, explosions d’engins improvisés, embuscades, morts d’hommes, populations dépouillées de ses biens… Tout est mis en œuvre pour saper le moral de nos troupes et créer la hantise, la peur et la psychose au sein de la population afin que celle-ci se retourne contre les autorités de la transition.

Tous ceux qui misent sur une défaite du Mali, dans cette guerre de terrorisme imposée à notre pays pour mieux exploiter ses ressources naturelles au profit des multinationales et à leurs succursales africaines, se trompent de combat. N’en déplaise aux ennemis intérieurs qui ne nourrissent qu’une seule ambition: la chute de de la transition et aux ennemis extérieurs dont le plan diabolique est une nouvelle colonisation de notre pays qui a désormais décidé depuis la fin du règne du président IBK, en août 2020, de s’affranchir du manteau impérialiste qui l’étouffait depuis le coup d’État du 19 novembre 1968 contre le régime progressiste du président Modibo Keïta et surtout avec l’installation contestée des pseudo- démocrates à la tête de l’État malien en 1992.

«… Depuis la rectification de la transition, le peuple du Mali est devenu un exemple en Afrique, car il ne cesse de prouver que la volonté d’un peuple surmonte toutes les adversités, si le peuple est déterminé à prendre son destin en main, et résolument tourné vers un avenir radieux. L’acceptation de la servilité n’est ni une fatalité, ni une stratégie de survie efficace». Ces propos ont été tenus par le colonel Sadio Camara, ministre de la Défense et des Anciens combattants, mardi 9 août, à l’aéroport international Président Modibo Keïta Bamako-Sénou, lors de la remise de six (06) avions à l’Armée de l’air. Ils ont été prononcés quarante-huit heures (dimanche 7 août) après l’attaque du camp de Tessit, situé dans la région de Gao, à la frontière du Niger. Le bilan est lourd: 42 militaires maliens ainsi que 2 civils ont trouvé la mort, 22 blessés. Du côté des criminels, 37 tués. Ce passage du discours du colonel Camara montre que l’armée aussi bien que le peuple malien continuent de garder son moral d’acier face à des gens sans foi ni loi qui sèment depuis 2012 la terreur et la désolation au sein de la population malienne, dont la grande majorité a fini par se convaincre que leur pays est victime d’un complot international.

Malgré le bilan lourd de l’attaque du camp de Tessit par des obscurantistes à la solde des manipulateurs occidentaux, il rassure le peuple malien: «… La vision du président de la transition, pour la défense et la sécurité du Mali a été traduite en directives très claires pour les Forces armées maliennes: il s’agit d’abord de se battre pour gagner les guerres imposées à la nation malienne, et ensuite de créer les conditions pour une paix durable et juste, avec toutes les filles et tous les fils de ce pays. Pour cela, nous avons comme objectif de refonder une armée malienne professionnelle, bien équipée, bien entraînée, dotée d’un bon moral, proche du peuple dont elle est issue, et dominant l’espace des opérations, dans le respect des règles et coutumes adéquates, et suivant des règles d’engagement strictes. Cette armée doit refléter les valeurs guerrières du Maliba, la diversité, l’unité et la cohésion de la nation, ainsi que la noblesse, la fierté et la soif d’indépendance héritées de nos ancêtres. En fixant cette mission à son armée, la nation malienne a consenti d’énormes sacrifices pour lui en donner les moyens et les ressources nécessaires».

Il n’est plus un secret pour personne que les Maliennes et Maliens ont compris qu’après neuf ans de lutte sans résultat à hauteur de souhait contre le terrorisme dans notre pays par la force Barkhane, armée d’occupation française, la libération de leur pays incombe d’abord à eux- mêmes. Ils ont aussi compris que personne ne viendra faire notre pays à notre place. Sans ce sursaut national, notre pays sera à la merci des envahisseurs et leurs parrains impérialistes qui ne jurent que par le pillage de nos richesses et la destruction de nos valeurs par l’imposition de leur culture qu’ils considèrent comme meilleures aux autres. Ce soutien s’est toujours manifesté après les attaques contre les camps de Mopti, Sévaré, Bafo, Ségou, Sokolo. L’armée a plus que le soutien de son peuple. Et avec cette détermination du peuple malien et l’équipement de notre armée, le Mali restera debout face aux assauts des ennemis intérieurs et extérieurs.

Yoro Sow

L’inter de bamako

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.