Douanes maliennes dans du neuf: Un joyau architectural de 4 531198 197 FCFA pour abriter les bureaux à Samanko

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, Colonel Assimi Goïta a inauguré ce 19 septembre 2022 les nouveaux locaux de la direction générale des Douanes à Samanko dans la commune rurale du Mandé en présence de plusieurs personnalités. Le bâtiment qui a coûté 4 531 198 197 F CFA est à la hauteur des ambitions du service.
C’était un grand jour pour les Douanes maliennes avec à sa tête l’Inspecteur général Amadou Konaté, car c’est la première fois, depuis sa création que les services centraux soient logés dans une infrastructure construite pour elles. Cette joie était partagée par les autorités locales notamment le président de l’autorité intérimaire de la commune rurale de Mandé, Nouhoun Kélépily. « C’est avec une grande fierté que je reçois ce 19 septembre Son Excellence Colonel Assimi Goïta, Président de la Transition pour la deuxième fois en moins de deux mois pour des actions de portée nationale au profit de la population. La réalisation de cette infrastructure dans sa commune permettra sans nul doute d’améliorer l’économie et les finances de l’ensemble de sa collectivité ».

Le Directeur général des Douanes, l’Inspecteur général Amadou Konaté qui a rendu un hommage appuyé aux autorités de la transition pour leur vision. « L’inauguration de ce nouveau siège, pensé et dédié à la Direction Générale des Douanes, le premier dans l’histoire de notre administration, est vécue comme un moment de jubilation mais aussi une opportunité pour rendre un hommage appuyé aux autorités de la transition pour leur vision », a déclaré le Dg des Douanes. Selon lui, le bâtiment est un véritable joyau architectural, spacieux et fonctionnel, qui comprend cinq (05) niveaux (R+4) et cent quarante-sept (147) bureaux, deux salles de conférence, deux (02) ascenseurs, une (01) salle multimédia, deux (02) escaliers de secours, une salle d’archives et un (01) réfectoire pour cent (100) convives situé sur la terrasse supérieure. L’immeuble, explique le patron des Douanes abritera les bureaux du Directeur Général des Douanes et de son adjoint, les quatre (04) services en staff auprès du Directeur Général des Douanes, cinq (05) des sept (7) directions centrales de la Douane, le service de sécurité et le service d’entretien.

Pour assurer les commodités, rien n’a été laissé au hasard. « L’immeuble est approvisionné en eau courante par un forage équipé de matériels solaires. L’électricité est fournie par un groupe électrogène de 400 KVA en plus de la connexion au réseau EDM », rassure l’inspecteur général Amadou Konaté.
Le Directeur général des Douanes en remerciant vivement le Président de la Transition pour sa vision a rappelé quelques réalisations en 2021 dans la mobilisation des recettes fiscales, la lutte contre la fraude et les trafics illicites et la mise en œuvre des reformes.

Au titre des recettes douanières, malgré un contexte difficile marqué par l’insécurité grandissante, la crise de la pandémie du Covid19, le service est resté mobilisé jusqu’à minuit en décembre 2021, pour réaliser le niveau de : 657,880 milliards FCFA sur des prévisions annuelles de 656,250 milliards F CFA, soit un taux de 100,24%. En matière de lutte contre les trafics illicites et la fraude, des saisies spectaculaires ont été réalisées par les services en 2021 et 2022 : 437 kgs d’or ; 873 954 Dollars ; 991 510 Euros ; 30 000 000 F CFA de faux billets ; 2T 633 kgs de chanvre indien ; 7 499 munitions de guerre ; 30 unités de détonateurs ; 6 202 unités d’explosifs ; 20 T de produits précurseurs ; 03 armes de guerres ; 57 T 964 kgs de viandes avariées remises au service de zoo de Bamako; 76 759 374 comprimés de faux médicaments ; 159,5 Kgs de cocaïne.

En ce qui concerne les reformes, sur vingt-deux (22) reformes programmées, détaille le chef des Gabelous, une dizaine est mise ou en phase d’être mise en œuvre dont des reformes phares qui portent sur le Code des douanes et les textes organisationnels, sur la gestion des risques avec le module ASYVAL et la sélectivité dynamique des contrôles, le Centre d’Expertise Technique (CET), la Gestion Prévisionnelle, des Emplois, des Effectifs et des Compétences (GPEEC), le programme anti-corruption en douane, le contrôle des importations de téléphones portables, le marquage et la coloration des produits pétroliers exonérés.

Des efforts pour soulager les populations durement frappées par l’embargo

Selon l’Inspecteur général Konaté, la lancée fulgurante des douanes en 2021 sur les trois fronts a été ralentie par deux crises majeures avec des impacts divers au cordon douanier en 2022 : il s’agit de l’embargo des pays de la CEDEAO et la crise entre la Russie et l’Ukraine.

De janvier à aout 2022, rappelle-t-il, suite à ces crises, et en raison des mesures de soutien aux consommateurs décidées par le Gouvernement à la suite de la flambée des prix des denrées de première nécessité et des produits pétroliers, les douanes ont enregistré une perte globale de recettes de 132,1 milliards de F CFAavec : – 2, 7 milliards de F CFA sur le sucre ; – 9, 8 milliards de F CFA sur le riz ; – 0,9 milliards de F CFA sur les huiles alimentaires ; – 3,3 milliards de F CFA sur les graines de coton ; – 115,4 milliards de F CFA sur les produits pétroliers. Des sacrifices, dit-il, consentis par l’Etat pour que le peuple malien puisse tenir face à l’embargo. Il a salué l’engagement des douaniers et remercier le ministre de l’économie et des finances pour son accompagnement et son leadership.

Photo de famille avec le Président de la Transition le Col Assimi Goïta

Engagé dans une dynamique patriotique à donner un coup d’accélérateur à la coopération douanière entre le Mali et la Guinée, le DG des Douanes a organisé la troisième bilatérale entre les Administrations des douanes du Mali et de la Guinée à Bamako. d’ores et déjà, plus de la moitié des recommandations issues de cette rencontre sont mises en oeuvre. Il s’agit de: l’opérationnalisation de la Représentation des Douanes maliennes au Port Autonome de Conakry ; la suppression des postes de contrôle non nécessaires sur tout le corridor ; l’ouverture de nouveaux bureaux frontaliers du côté du Mali sur toute la frontière commune avec la Guinée ; la mise en place de groupes de travail sur l’informatisation du transit (SIGMAT) ; l’ouverture 24H/24 du Port de Conakry, suite aux instructions de son Excellence, le Président de la Transition guinéenne, le Colonel Mamady Doumbouya ; l’ouverture 24H/24 des deux bureaux de Kourémalé Mali et Guinée suite aux instructions des deux Directeurs généraux ; la transmission entre les deux administrations des données sur la fraude et la contrebande. 

Il a enfin rendu hommage aux martyrs qui sont partis pour que le flambeau du Mali reste tenu par leurs collègues et a renouvelé l’engagement au nom du collectif des douanes du Mali, d’être à la hauteur des attentes au regard des objectifs assignés par les plus hautes autorités.

35 médailles d’honneur des douanes à titre exceptionnel

Pour le ministre de l’économie et des finances, Alfousseini Sanou, la construction d’une nouvelle direction générale des douanes témoigne la volonté des plus hautes autorités d’accompagner ce service dans l’exercice de ses missions stratégiques notamment la mobilisation des recettes, la lutte contre la fraude et la criminalité transfrontalière, la protection des populations, des animaux et des végétaux, la lutte contre la circulation illicite des substances nocives. Ces nouveaux locaux, dit-il, met les douanes dans les conditions optimales de travail en vue d’améliorer ses performances et d’assurer l’atteinte des objectifs fixés. Le ministre Sanou a salué les efforts du DG des douanes et son équipe avant de remettre un coffret au Président de la Transition en guise de reconnaissance pour son accompagnement.

Au cours de cette cérémonie, 35 douaniers dont le Directeur Général ont reçu pour la première fois des médailles d’honneur des douanes à titre exceptionnel. 22 agents ont été décorés à titre posthume. Le directeur général des Douanes a remercié le chef de l’Etat pour avoir initié et rendu possible la reconnaissance de la nation aux agents des douanes méritants dont certains sont allés au sacrifice ultime, par l’adoption du décret portant médaille d’honneur des Douanes.
Par la voix de leur représentant, les récipiendaires ont exprimé leur reconnaissance et sincères remerciements aux plus hautes autorités du pays pour la création de cette nouvelle médaille d’honneur des Douanes du Mali. « Cette médaille est une source de satisfaction morale pour les familles de nos martyrs », a-t-il reconnu.

DTK
Source: mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.