58ÈME ANNIVERSAIRE DE L’ARMÉE MALIENNE : Dans la réalité du deuil et le rêve de croisade anti-terrorisme

Le 58e anniversaire de la naissance de l’armée malienne a été célébré hier dimanche un peu partout par des prises d’armes dans les différentes garnisons du pays. Un geste qui rehausse le moral des troupes et les encourage à continuer leur combat contre ceux qui veulent paralyser la marche de l’Accord pour la paix et la réconciliation par lequel le Mali devra retrouver son intégrité territoriale.

La cérémonie de prise d’armes présidée par IBK, chef Suprême des Armées, a mobilisé une kyrielle d’officiels parmi lesquels le Premier ministre ainsi que les autres présidents d’Institution de la République, les membres du gouvernement, les autorités administratives et politiques de la Région de Koulikoro et du cercle de Kati, le Commandant de la 3ème Région militaire, entre autres. Les ambassadeurs des pays amis du Mali, les représentants de la communauté internationale dont le Système des Nations, l’Union Africaine, l’Union Européenne, les hauts gradés de l’armée malienne et des invités spéciaux ont également rehaussé de leur présence l’éclat de la cérémonie.

Les temps forts de la cérémonie ont été marqués par le dépôt de gerbe de fleurs sur la stèle (monument dédié aux morts), le salut au drapeau, l’exécution de l’hymne national, la revue des troupes, les honneurs militaires, la remise des clés des engins blindés par le Chef Suprême des Armées, et le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le défilé militaire suivi de la visite des engins blindés.

L’événement a été sanctionné par un échange entre le président IBK et la presse. En véritable Chef Suprême des Armées, IBK a magnifié les forces de défense et de sécurité en ces termes : «Je leur renouvelle toute ma confiance et mes vœux de prompt rétablissement au nom de tous les maliens et à mon nom propre». Et de rassurer les concitoyens quant au retour de la paix et de la sécurité et à la victoire contre les groupes terroristes. «La lutte contre le terrorisme sera gagnée » a-t-il promis par ailleurs dans son adresse à la Nation en situant la cérémonie sous le signe de l’espoir et de la poursuite de son engagement à faire de l’armée malienne ce qu’elle n’aura jamais dû cesser d’être : «une armée à hauteur de mission, tels que l’ont souhaité ses fondateurs, le Président Modibo Keita , le Général Abdoulaye Soumaré, le Colonel Sékou TRAORÉ et tous ces autres grands pionniers». En effet, IBK, attend réhabilitée l’armée malienne avec des hommes déterminés et des équipements des dernières techniques en la matière, tant dans les airs sur le sol et au-dessus des fleuves en vue d’arriver à bout du terrorisme. Rappelant que « l’armée est l’outil de décision politique d’un pays quel qu’il soit, IBK a rassuré que les efforts de l’équipement va continuer afin qu’elle soit la mieux qualifiées pour aller partout où besoin sera possible.

Et comme en 2017, les autorités maliennes fêtent l’anniversaire de leur armée malienne en deuil. En effet, à la veille de la commémoration du 20 janvier 2017, le camp militaire du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) a été pris pour cible des terroristes. On déplore 77 morts officiellement déclarés, plus de 115 blessés et un important dégât matériel. L’attaque a été revendiquée par le groupe islamiste Al Mourabitoune, lié à Al- QAIDA et dirigé par un habitué de GAO, le terroriste Moctar Bel Moctar qui a longtemps cohabité avec les autres groupes terroristes (Mujao) dans la Cité des Askia lors de l’occupation. Cette année c’est Aguelhoc qui été la cible d’attaque terroriste comme pour rappeler les atrocités de 2012 ou près d’une centaine de corps de militaires maliens ont été retrouvés dans des fosses communes tués d’une balle dans la tête et d’autres égorgés.

Si le bilan de cette année est deux morts parmi les FAMAs, du côté des forces étrangères comme la MINUSMA ont déploré également quelques dizaines de morts majoritairement Tchadiens.

Amidou Keita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *