Abdoulaye Maïga, porte-parole du gouvernement : « L’un des objectifs du Chef de l’Etat, Col Assimi GOITA,demeure le retour à l’ordre Constitutionnel »

Devant des milliers de personnes à la place de l’indépendance, le porte-parole du gouvernement, Abdoulaye Maïga,  a déclaré que l’un des objectifs du chef de l’Etat Col Assimi GOITA demeure le retour à l’ordre Constitutionnel, gage de bonne gouvernance, de paix et de sécurité. Pour ce faire, ajoute-t-il, des réformes politiques et Institutionnelles recommandées par les Assises Nationales de Refondation sont indispensables avant le retour à l’ordre Constitutionnelle qui ne peut se faire sans un niveau de sécurité qui permettra à la population malienne de participer aux différentes élections. « Nos plus hautes autorités ont décidé d’équiper substantiellement, les forces de défense et de sécurité, l’armée malienne. En si peu de temps nous constatons les résultats  tangibles et spectaculaires de cette décision qui au regard du nombre important de terroristes neutralisés, des bases de terroriste détruites et de terroristes qui se sont rendus. Bientôt, toutes les localités du Mali seront sécurisées », a-t-il rassuré.

Poursuivant son intervention, il dira que c’est ce message qui a été exposé à la CEDEAO. « A l’attente de l’ouverture d’un dialogue franc qui tiendrait compte de la réalité malienne et des aspirations du Peuple, en lieu et place de ce dialogue, c’est une batterie de sanctions dont certaines inédites qui ont été infligées au Mali », regrette le colonel Maïga, porte parole du gouvernement.

Il a rassuré le peuple souverain du Mali, de la validation d’un plan de riposte pour la sauvegarde, la souveraineté et la défense de l’intégrité du territoire du Mali par le gouvernement, sous le leadership du chef de l’État,  le col Assimi Goïta.

Toutefois, dit-il, le gouvernement reste ouvert au dialogue avec la CEDEAO et l’UMOA.

Il faut rappeler que le  Cherif de Nioro, par le biais de son représentant, a rejeté les décisions prises par la CEDEAO et l’UMOA qu’il juge injuste. Il a exprimé son soutien au gouvernement du Mali en demandant au peuple malien de se lever et s’unir comme un seul homme pour faire face aux détracteurs du Mali.

Aminata DIARRA, habillée en tenue militaire, un béret rouge à la tête : «  Nous sommes là pour soutenir nos autorités, même s’il le faut au prix de notre sang , nous sommes prêtes car c’est à nous les Maliennes et maliens de décider notre avenir et non la CEDEAO à notre place », vocifère une manifestante.

Ousmane Fofana

Source: Mali24.info

Laisser un commentaire