Aboubacar Sidick Fomba à propos des élections : « Aucun facteur ne doit empêcher la mise en place d’un organe unique de gestion des élections »

Pour le Président du parti ADEPM, parler du facteur temps comme motif de laisser les structures habituelles organisées les élections prochaines est une sorcellerie politique très dangereuse pour le Mali.

A l’en croire sur sa page Facebook, le rapport de relecture des textes de lois sur le cadre juridique des élections parle du facteur temps comme motif de laisser les structures habituelles organisées les élections prochaines. « Cela est une sorcellerie politique très dangereuse pour le Mali », a-t-il écrit.

Selon lui, aucun facteur surtout ne doit empêcher la mise en place d’un organe unique de gestion des élections au Mali.

« C’est dangereux de nommer encore un président de la République comme ça été le cas depuis 30 ans qui n’est autre que le maintien de la prédation politique à travers une nouvelle forme d’alliance hégémonique.

En acceptant cela les partis politiques et la société civile contribueront à enfoncer notre pays dans un autre conflit post_electoral et ça sera bonjour un nouveau coup d’Etat.

Après tout le constat et les révélations de feu ATT l’administration territoriale ne doit plus organiser les ‘élections au Mali et la cour constitutionnelle ne doit plus organiser un 3ème tour d’élection .

Laisser l’administration territoriale organiser l’élection présidentielle c’est remettre le pouvoir à un candidat par complaisance qui sera élu sinon nommé avant les élections », commente-t-il.

C’est pourquoi, il invite le peuple malien à refuser ce projet machiavélique.

Source: Mali24.info

Laisser un commentaire