Affaire dite « harcèlement sexuel à la FMB » : Un collectif plaide pour l’innocence d’Hamane Niang

Le Collectif de soutien à Hamane Niang a plaidé le 29 juin dernier, au cours d’une conférence de presse, pour l’innocence de son mentor, dans l’affaire dite de « harcèlement sexuel à la Fédération malienne de Basketball ». Il dénonce des allégations mensongères contre Hamane Niang tout en apportant un soutien indéfectible au natif de Kayes.

«En cette période difficile que nous traversons, s’il y a un domaine dans lequel nous excellons aujourd’hui, c’est bien le basketball malien. Nous sommes champions dans toutes les catégories sous l’impulsion des leaders parmi lesquels il y a Hamane Niang. Au-delà d’être le président de la fédération malienne de Basketball, au-delà d’avoir été ministre des Sports, par ses ambitions, ce natif de Kayes a porté très haut le drapeau du Mali, d’abord au niveau africain (FIBA Afrique), puis au niveau de la plus haute instance du basket mondial, FIBA monde. Il mérite d’être accompagné, d’être soutenu », a plaidé Youssouf Sidibé, un membre du Collectif de soutien à Hamane Niang.

A ses dires, si Hamane Niang est en difficulté, c’est tout Kayes qui est en difficulté, de même pour le Mali et toute l’Afrique. Parce que, a-t-il ajouté, c’est le Mali qui est indexé aujourd’hui, c’est le Mali qui est pointé du doigt et c’est l’Afrique aussi qui est en train de voir son image être cornée à travers ces allégations.

« Des allégations, parce que nous sommes dans l’attente des résultats des différentes enquêtes en cours, administratives et judiciaires. Que toute la lumière soit faite sur ces allégations pour la manifestation de la vérité », a soutenu Youssouf Sidibé.

Après plusieurs autres témoignages sur l’ancien président de la fédération malienne de basket-ball, le conférencier, M’Baye Konté, a appelé les Maliens à prendre à bras le corps cette affaire pour prouver l’innocence d’Hamane Niang.

Bourama Camara

le challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *