Ahmada Ag Bibi: «Si l’État malien me demande de discuter avec les groupes jihadistes, je suis prêt»

Ahmada Ag Bibi est l’intermédiaire qui a négocié, au nom du Mali, et avec les services maliens de renseignement, la libération de Soumaïla Cissé, Sophie Pétronin et de deux otages italiens retenus par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, lié à al-Qaïda au Maghreb islamique, au mois d’octobre 2020. Alors que l’État malien affiche désormais sa volonté de discuter avec les groupes jihadistes, quel rôle Ahmada Ag Bibi peut-il jouer aujourd’hui ? Pour parler avec qui ?

Ancien cadre du groupe jihadiste Ansar Dine d’Iyad Ag Ghaly, Ahmada ag Bibi a ensuite rejoint le HCUA (Haut conseil pour l’unité de l’Azawad), groupe armé signataire de l’accord de paix de 2015. Ahmada Ag Bibi a également été député malien. Ses services d’intermédiaire avec les groupes terroristes qui sévissent dans le nord du Mali avaient déjà été utilisés à plusieurs reprises par le passé. Rançon, prisonniers libérés, en exclusivité pour RFI, Ahmada Ag Bibi revient également sur les coulisses de la libération de Soumaïla Cissé et de Sophie Pétronin. Il est au micro de notre envoyé spécial à Bamako, David Baché.

Source: https://www.rfi.fr/fr

Laisser un commentaire