Alpha Condé engagé pour un partenariat sud-sud : « Si nous renforçons la coopération entre les Etats, l’Afrique sera le continent le plus important en 2050… »

A l’issue d’une récente visite effectuée en Ouganda, en Erythrée et au Djibouti, le président Alpha Condé accompagné de son conseiller au développement rural Mohamed Kagnassy a plaidé pour une coopération beaucoup plus fructueuse entre les Etats africains dans le secteur rural notamment l’agriculture et l’élevage, deux secteurs vitaux pouvant assurer au continent noir son émergence économique.

En marge de l’investiture du président  ougandais Yoweri Museveni qui a axé son mandat sur « le développement inclusif et la stabilité », la délégation conduite par le président Alpha Condé a visité non loin de Kampala un centre de recherches agro-pastoral. Lequel est  spécialisé dans l’insémination artificielle bovine, la nutrition animale, l’optimisation de la production à travers une chaine de valeur notamment la production d’aliment-bétail, du lait et la récupération de déchets qui donnent des dérivés dont le gaz, les insecticides naturels et les engrais. Sur place, le président Condé a également visité un stand où il a pu apprécier les variétés des cultures dominantes. S’y ajoute une autre visite guidée dans un complexe avicole qui produit des poussins pour les fermes familiales.

Au terme de cette visite, les autorités ougandaises ont exprimé leur volonté de travailler avec la Guinée en vue d’une bonne coordination des expertises dans les domaines de l’agriculture et de l’élevage, deux secteurs dans lesquels la Guinée excelle depuis l’avènement d’Alpha Condé à travers des innovations technologiques. « Dans le cadre  du développement de l’élevage, l’Ouganda n’a rien à envier aux Pays Bas, c’est une grande fierté pour nous de voir qu’un pays africain peut se hisser à ce niveau. Unissons nos forces et échangeons nos différentes expériences » a  déclaré le président Condé.  Avant d’insister sur la nécessité  d’une coopération étroite entre les Etats  en vue d’une réelle autosuffisance. « Si nous renforçons la coopération entre les Etats, l’Afrique sera le continent le plus important en 2050 » a-t-il fait savoir.

Après l’Ouganda, la délégation guinéenne a mis le cap sur l’Erythrée où le président Condé et son homologue Afeworki ont abordé les questions de développement économique notamment le développement rural.  La délégation a visité un  aménagement agricole moderne. Là également,  il a été question de coopération dans plusieurs domaines dont le secteur rural.

L’étape de Djibouti a mis fin à ce périple du président guinéen dans cette région  du continent.  A Djibouti, Alpha Condé a pris part  à  l’investiture d’Ismaël Omar Guelleh dont le  mandat est  également axé sur le  développement socioéconomique.

A noter que dans ces pays visités, Alpha Condé a accordé une priorité absolue au développement de l’agriculture  en Afrique, principalement avec une agriculture comme vecteur de croissance et clé de libre-échange.

Source: Aujourd’hui-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *