Aménagement des Collecteurs : Vers une démolition des Constructions anarchiques dans les servitudes des marigots

S’enquérir de l’état des collecteurs naturels du district de Bamako afin de prendre des dispositions urgentes pour leurs aménagement tel était ce samedi 10 Avril 2021 l’objectif visé par une visite de terrain des Ministres des Affaires Foncières, de l’Urbanisme et de l’Habitat Dionké Diarra et celui de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable, Mme Bernadette Keita au niveau des collecteurs de Woyowoyanko en commune IV, de Tienkolé en commune I  et celui de  Missabougou en commune VI du district de Bamako. C’était en présence des membres du cabinet des deux ministères, les services techniques, les autorités communales, locales et coutumières.

Cette  visite de terrain des deux ministres se situe  dans le cadre de l’exécution du projet de drainage des eaux fluvial de  Bamako fiancé par KFW à hauteur de 13 Milliards de FCFA.

 Le projet  de drainage des eaux pluviales de Bamako concerne l’aménagement du marigot Tienkolé en Commune I et celui de Woyowoyanko en commune IV du district de Bamako. L’intervention sur le Tienkolé se fera sur une longueur de 3km 500 à partir du fleuve Niger.

De Woyowoyanko en passant par le Tienkolé jusqu’au niveau du collecteur de Missabougou  le constat est  triste : Collecteurs  bouchés par des ordures ménagères, des déchets plastiques  à perte de vu, et des plantes aquatiques qui gênent considérablement la circulation des eaux, chose qui occasionne chaque année des inondations avec des pertes en vies humaines et des dégâts matériels.

A ceux-là s’ajoute : Les constructions anarchiques dans les servitudes des marigots  au vu et au su des autorités communales, qui en cas de pluies diluviennes exposent les différentes familles à des dangers considérables.

Le Ministre des Affaires Foncières de l’Urbanisme et de l’Habitat Dionké Diarra  s’est indigné face à l’état désastreux et très révoltant des collecteurs qui sont curés, chaque année, par l’Etat en partenariat avec les mairies à coût de millions.

« Notre objectif aujourd’hui est d’avoir une ville propre, agréable à vivre  et tout faire pour rectifier la situation. Les gens construisent  n’importe comment sans respecter les règles de l’urbanisme en la matière. I ’Etat doit mettre fin à cela en prenant toutes ses responsabilités », a-t-il déclaré.

Selon lui, il faut aménager les collecteurs vu l’ampleur des inondations  et le plan d’Action de Réinstallation des Personnes Affectées par le projet a été élaboré et validé. En plus le rapport d’évaluation des biens des personnes Affectées par le projet PAP a été envoyé pour validation depuis le 12 Décembre 2020 afin de le transmettre à la commission d’indemnisation.

« La situation est très critique, et aujourd’hui il y a urgence d’agir ». C’est par ces mots que Mme la Ministre de  l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable Bernadette Keita s’est adressée au parterre de journalistes venu pour la circonstance. Elle s’est aussi réjouie d’être associée à cette initiative du Ministre  des Affaires Foncières de  l’Urbanisme et de l’Habitat pour notre cause nationale.

Pour ce qui concerne les déchets en plastique Mme la Ministre dira que des dispositions sont en train d’être prises par les plus hautes autorités du pays pour faire face à la situation.

Mohamed Kanouté

Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *