Bamako : Ce qu’il faut savoir sur la vidéo horrible de la torture du jeune

Recherché par le 9ème arrondissement, Moussa Sissoko, le tortionnaire de l’adolescent a été  mis aux arrêts.

Moussa Sissoko dit le «  Fou »  soudeur de son état  est  domicilié à Samaya, un quartier périphérique de la capitale malienne. Il est auteur de l’acte criminel sur le jeune Tiemoko Koné. Toutes les âmes sensibles ont pu s’abstenir à visionner la vidéo terrifiante sur les réseaux sociaux  qui a suscité  l’indignation des  défenseurs des droits de l’homme  et trois autres.

Suite à des plaintes, trois personnes  ont  été arrêtées ce  mardi 8 Juin  2021 par  les éléments du commissaire Satigui Kamissoko  en charge du 9ème arrondissement à Kanadjigila aux environs de 5h du matin.

Les  faits :

Nous sommes en 2020,  un  coiffeur  installé à coté de l’atelier de soudure à Samaya  perd son téléphone. Sans être un policier, Moussa Sissoko mène des investigations et retrouve le téléphone avec le jeune Tiemoko Koné  qui était soupçonné par ses collègues apprentis de l’atelier d’être un petit voleur. C’est ainsi que Moussa Cissoko dit le « Fou »  décide de rendre lui-même justice en électrocutant le garçon. 

Dans la vidéo, on peut voir le garçon  Tiemoko Koné sérieusement  attaché contre une barre de fer crier  effroyablement de toutes ses forces sous la douleur de la charge électrique envoyée par Moussa Sissoko.  La vidéo n’a laissé personne indifférente car l’acte est criminel et inhumain comme dans un film de fiction.  

Comment la vidéo s’est telle retrouvée sur la toile ?

Le temps est le meilleur juge  dit un adage. Plus le temps passe plus les relations entre  Moussa Sissoko et ces apprentis  se détériorent à cause de la précarité caractérisée par la rareté des marchés au niveau de l’atelier. Conséquence, Moussa Sissoko décide alors de réduire son personnel en remerciant certains apprentis.  Mécontent de son renvoie de l’atelier,  un de ses apprentis qui avait filmé la scène horrible de maltraitance du jeune Tiemoko Koné  se venge en balançant  la vidéo choquante sur les réseaux sociaux.

C’est ainsi que Moussa Sissoko et trois anciens employés ont été arrêtés ensemble par la police. Un ouf de soulagement pour la population et des défenseurs des droits de l’homme qui  ont désormais les yeux braqués sur le procureur Idrissa Touré de la commune IV du district de Bamako pour la suite devenu célèbre dans la lutte contre la  cybercriminalité. « La vengeance est un plat qui se mange à froid »  dit un adage

Affaire à suivre

Mohamed Kanouté

Source : Mali24

One Reply to “Bamako : Ce qu’il faut savoir sur la vidéo horrible de la torture du jeune”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *