Bamako et ses déboires : Quand les déchets remplacent l’eau dans les collecteurs !

Incroyable mais vrai ! Nous sommes à Bamako, la ville des trois caïmans, une ville légendaire en terme d’hospitalité, mais une ville où tout est permis.

Ici, ce pont (cf photo) est pris d’assaut par les déchets ménagers en commune I du district de Bamako précisément à Boulkassoumbougou Kouloubleni entre l’ACI et la cité Nyèsiguiso. Un fait qui se passe de tout commentaire. Pour les populations riveraines, les eaux de ruissellement devront se frayer d’autre chemin outre que ce pont. Évidemment que oui, en cette période pluvieuse, les eaux couleront dans les familles voisines et emporteront à son passage, bien matériels et même des vies humaines.

Il est établi qu’à Bamako, malheureusement 80% des inondations meurtrières sont soit dues aux déchets ménagers qui obstruent les collecteurs et empêchent l’eau de suivre sa trajectoire normale ou soit les constructions illicites dans les lits des cours d’eau.

Bamako est un creuset, un véritable carrefour où les gens viennent d’horizons divers avec des comportements différents. Chacun y va avec ses habitudes.  D’autres changent une fois qu’ils épousent les bonnes perceptions de la ville, mais d’autres non. A cela, s’ajoute l’incivisme et le non respect de la loi.

Les responsables communales sont interpellées pour dégager rapidement ce pont avant qu’il ne soit trop tard.

B.C

Source : Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *