Bamako : Nouveau grand rassemblement le vendredi prochain pour exiger la démission du Président IBK

Les responsables du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) étaient face à la presse, le samedi 13 juin 2020, à Bamako pour informer l’opinion nationale et internationale de la tenue d’un grand rassemblement, le vendredi 19 juin 2020, à 14 heures à la place de l’indépendance de Bamako pour exiger « la démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et de son régime ». Ce grand  rassemblement du M5-RFP qui se tiendra le vendredi prochain sera le deuxième du genre après celui du 5 juin dernier où une foule nombreuse était sortie pour exiger la démission du président IBK. Selon les conférenciers, le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et son régime ont montré leur limite. Au cours de ce point de presse, les conférenciers ont fait savoir que la situation du Mali s’est dégradée.

Ce point de presse était animé par les responsables du M5-RFP dont Tiémoko Mahamane Maïga du Mouvement Espoir Mali Koura (EMK), Issa Kaou Djim, coordinateur général de la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko (CMAS), Choguel K Maïga du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD). On notait la présence d’autres leaders du M5-RFP comme l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé des Fare Anka Wuli, du Pr Clément Dembélé de la PCC etc.

Au cours de ce point de presse, Tiémoko Mahamane Maïga du Mouvement Espoir Mali Koura (EMK) a fait savoir que leur mouvement est résolument engagé dans l’atteinte des objectifs du M5-RFP. « Nous avons commencé le 5 juin, nous pensons continuer. Vendredi prochain, il faut que tous les Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur, tous unis, nous allons réclamer la seule chose qui vaille aujourd’hui, c’est la souveraineté de notre pays, c’est la dignité de notre pays, c’est le départ de Ibrahim Boubacar Keïta. Il est grand temps que le Mali se retrouve », a-t-il dit. A sa suite, Choguel K Maïga du FSD a indiqué que le M5-RFP comprend une quarantaine d’organisations. Selon lui, il faut le changement pour assurer la dignité des Maliens. Le M5-RFP, par la voix de Choguel K Maïga, a réitéré son appel à la démission du président de la République et de son régime. « L’ensemble des forces réunies a décidé de donner une date pour la prochaine sortie. Et cette sortie doit consacrer ce qu’il faut réaliser : la démission du président de la République et son régime. Cette date a été convenue d’un commun accord pour être fixée au vendredi 19 juin à partir de 14 heures. Rassemblement de tous les Maliens à la place de l’indépendance le vendredi 19 juin à partir de 14 heures », a précisé Choguel K Maïga. Pour sa part, Issa Kaou Djim de la CMAS a signalé que tous « les membres du M5-RFP sont d’accord sur un point : le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et son régime ont montré leur limite. Le seul point d’accord, c’est le départ du président Ibrahim Boubacar Keïta et son régime ». Selon lui, avec l’arrivée de Dr Boubou Cissé à la primature, la situation du pays s’est dégradée davantage. « Pour un mépris pour le peuple, il (IBK) le reconduit…le vendredi prochain, le peuple s’assumera face à IBK », a-t-il dit. A cet effet, il a invité tout le monde au rassemblement du vendredi prochain à 14heures. Selon lui, IBK va dire la vérité au peuple. Pour lui, IBK n’a pas d’égard pour le peuple. « Sinon on ne voit dans aucun pays où un grand rassemblement comme le 5 juin dernier et que le président ne s’adresse pas à la nation. La sortie du vendredi se fera pour clarifier les choses. IBK ne fera plus jamais ce qu’il veut dans ce pays, c’est le peuple qui fera ce qu’il veut démocratiquement et pacifiquement. Trop c’est trop ! On va prendre la démission d’IBK le vendredi prochain. Il n’y a pas de négociation entre nous et IBK, ce que nous voulons, qu’il rend sa », a conclu Issa Kaou Djim.

On se rappelle que le vendredi 5 juin 2020, le M5-RFP a tenu un grand rassemblement sur la place de l’indépendance pour exiger la démission du Président IBK et de son régime. Dans leur déclaration, les manifestants ont dénoncé « une gestion catastrophique de la crise multidimensionnelle au Mali, des atteintes à la souveraineté, à l’intégrité du territoire national, l’insécurité généralisée avec son cortège de morts, la mal gouvernance, la corruption et la gabegie financière, la détérioration sans précédent des services sociaux de base comme l’éducation, la santé, l’électricité, l’eau, les infrastructures routières, l’impasse d’une vote électorale désormais hypothéquée ».

Aguibou Sogodogo

Le Republicain

One Reply to “Bamako : Nouveau grand rassemblement le vendredi prochain pour exiger la démission du Président IBK”

Laisser un commentaire