#BenbereVerif : Voici le contexte de cette photo montrant un soldat français et des manifestants armés.

Partagée plus de 200 fois sur ce compte avec la légende « arrêt sur image », la photo, prise en Centrafrique, fait l’objet de plusieurs interprétations. Voici le véritable contexte.

Sur le cliché, on voit un militaire avec l’écusson de France en face d’un jeune armé d’une machette. Le soldat semble diriger son arme en direction du manifestant. « On nous tue chez nous, quel crime abominable », écrit un internaute sous cette publication.

La photo refait surface alors qu’un convoi de l’armée française, en direction du nord du Mali, avait été bloqué pendant plusieurs jours au Burkina Faso par des manifestants en colère. Samedi, elle a, à nouveau, été perturbée au Niger.

Détournement

En effectuant une recherche inversée avec Google, BenbereVerif s’est rendu compte que la même photo avait fait l’objet de détournement au Tchad en mai 2021 avec cette légende : « Ce jeune tchadien qui se fait pointer une arme sur la poitrine par un soldat français dans son pays parce qu’il a osé manifester contre le régime despotique à la solde de la France est le nouveau symbole de la résistance au néo-colonialisme français. » Un détournement vérifié par nos confrères de France 24.

Les résultats de la recherche inversée conduisent également vers d’autres sites où la même image a été utilisée pour illustrer des articles. Comme ici avec cette légende : « Un militaire français participant à l’opération Sangaris et montant la garde au carrefour du PK 12 à Bangui interroge un jeune milicien chrétien anti-Balaka portant une machette, à la suite d’une attaque nocturne de miliciens anti-balaka chrétiens dans le quartier à majorité musulmane PK 13 de Bangui, le 23 janvier 2014 (AFP Photo) »

La photo a été prise effectivement à cette date, par le photographe de l’AFP Issouf Sanogo, à Bangui, en Centrafrique. Comme le démontre ici cette capture d’écran du site de vérification « Info ou intox ».

Par Benbéré

Laisser un commentaire