Booster l’entreprenariat Féminin : Le projet African Policy dialogue ouvre le débat

Elles sont plus d’une centaine de femmes venues de Bamako et des campagnes évoluant toutes  dans le secteur de l’entreprenariat  qui prennent part   à cette rencontre dont le thème est : « Une nouvelle ère pour l’entreprenariat féminin au Mali » qui se tient ce jeudi 25 Novembre 2021 à l’hôtel Salam.

Ce cadre de rencontre, d’échanges et de partage d’expériences dans le domaine de l’entreprenariat féminin  au Mali est une initiative  de NABC en partenariat avec l’institut des hautes études en management (IHM), l’agence pour la promotion des investissements (API Mali) et le ministère de l’industrie et du commerce. Elle  s’inscrit dans  le cadre du projet intitulé African Policy Dialogue.

Elle vise un double Objectifs : Vulgariser les résultats des  d’activités d’API Mali au près des femmes entrepreneurs pour encourager le débat au tour de la question relative à l’entreprenariat féminin au Mali d’une part et d’autre part communiquer sur les différentes initiatives existantes pour appuyer les brave femmes.

 Dans sa communication Mme Emily UMPLEBY du programme African Policy Dialogue a insisté sur la nécessité aujourd’hui de booster le secteur de l’entreprenariat féminin au Mali pour le développement du Pays.

Selon elle cette conférence est l’aboutissement du projet African Policy Dialogue qui a commencé en Août 2020 et qui est une initiative de la plateforme de connaissance Néerlandaise UNCLUD porté par NABC en partenariat avec l’agence pour la promotion des investissements au Mali API Mali, le ministère de l’industrie et du commerce, et  le groupe IHM.

 « Ce dialogue sur les politiques africaines permettra de générer des preuves, des idées sur les obstacles et solutions  à l’entreprenariat féminin, la participation économique et développer des idées et des outilles pour améliorer l’écosystème de l’entreprenariat »,a-t-elle ajouté.

 Elle n’a pas manqué  de souligner que cette conférence vise aussi à créer une plateforme de dialogue entre les partis prenantes impliqué dans le développement de l’entreprenariat féminin. C’est aussi une occasion de souligner le potentiel des femmes en tant qu’agents.

En prenant la parole Mme Binta Diakité de l’agence pour la promotion des investissements API Mali, elle a présenté sa structure tout en mettant  l’accent sur les  différentes activités menées pour booster le secteur de l’entreprenariat féminin au Mali.

 La représente  de l’institut des hautes études en management IHM Mme Coumba Traoré a, dans sa communication, présenté les résultats de l’étude  Entreprenariat féminin au Mali : Un Etat des lieux pour l’Africain Policy Dialogue. Une occasion pour elle de soulever les obstacles qui entravent le développement de l’entreprenariat féminin au Mali.

 En présidant l’ouverture de cette conférence le ministre de l’industrie et commerce  Mahmoud Oul Mohamed a salué la tenue de cette rencontre qui vient booster le secteur de l’entreprenariat féminin.

« De 2017 à 2019 seulement 13,6% des entreprises créées à API Mali étaient porter  par des femmes ce qui a amené le département en charge de l’industrie et du commerce a adopté des mesures spécifiques à encourager les femmes à entreprendre. En 2020  the women  Business center  a accompagné plus de 1880 femmes avec ONU FEMME en entreprenariat 733  femmes dans la région de Mopti avec fond d’équipement des Nations Unies », a-t-il déclaré avant d’ajouter qu’aujourd’hui le département en charge de l’industrie et du commerce souhaite que les femmes soient le moteur de l’industrialisation de notre pays.

Mohamed Kanouté

Source Mali24.infos

Laisser un commentaire