Cafo : Fini désormais le bicéphalisme !

Confrontée à une crise depuis 2008 qui a profondément perturbée le fonctionnement normal de la faitière des femmes, les deux camps de la coordination des associations et ong féminines du Mali (Cafo) dirigé par Mme Barry Aminata Touré et Mme Dembélé Ouleymatou Sow décident enfin d’enterrer la hache de guerre et de s’unir pour le développement du pays.

 L’information a été donnée ce mardi 7 décembre 2021 au cours d’un point de presse  de la cafo unifiée  qui s’est tenue au siège du conseil national de la société civile.

Cette nouvelle tant attendue par les femmes venues très nombreuses des communes du district de Bamako et des capitales régionales  pour être témoin de ce moment important pour l’avenir et le devenir de la cafo  fut accueillie par des cris de joies, des chants et des danses de la part des femmes au nom de la paix et de la réconciliation entre les femmes du Mali qui souffraient de cette division.

En souhaitant la bienvenue aux invités le représentant du coordinateur des chefs de quartier de la commune vi du district  de Bamako Banou Touré s’est réjoui de cette belle initiative des femmes notamment de Mme Barry Aminata Touré et Mme Dembélé Ouleymatou Sow qui ont aujourd’hui compris que rien ne faut l’union entre les femmes du Mali.

Il a profité de cette tribune pour demander aux femmes d’oublier le passé et de se donner la main pour relever les défis auxquels le pays reste confronté.

Dans sa communication Mme Aminata Touré a touché du doigt l’impérieuse nécessité aujourd’hui pour les femmes de s’unir et d’aller vers l’avenir.

 Selon elle, c’est unies que les femmes pourront jouer pleinement leur rôle tout en appuyant les plus hautes autorités du pays dans leurs missions pour le développement du pays.

 « Aujourd’hui je suis une femme comblée de joie c’est par ces mots que  la présidente de la coordination des associations et ong féminines cafo Mme Dembélé Ouleymatou Sow, la voix cassée par l’émotion, et le visage rayonnant de joie.  Les femmes de la cafo ont décidé de restaurer leurs relations fraternelle antérieur, mais au de créer des relations différentes pour l’avenir des femmes et filles au niveau  local, régional national et international  et de construire ensemble des relations verticales, visant à favoriser une paix durable », », s’est-elle adressée aux femmes venues nombreuse pour la circonstance.

En présidant cette rencontre importante pour l’avenir de la faitière des femmes, le président du conseil national de la société civile, Dr Boureima Allaye Touré,  a salué cette initiative des femmes  à sa juste valeur qui rentre dans le cadre de la paix et de la consolidation du tissu social.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24.info

Laisser un commentaire