Cinéma: C’est parti pour la deuxième édition de l’appel à projet du FAIC

Cinéma et citoyenneté, c’est le thème retenu cette année pour la deuxième édition de l’appel à projet dans le domaine du cinéma qui se déroulera du 2 au 13 décembre 2021. L’information a été donnée ce jeudi 2 décembre 2021 par le directeur général du Fond d’Appui à l’Industrie Cinématographique (FAIC), Dr Brehima Moussa Koné au cours d’une rencontre avec les hommes de médias au siège au fond sise à Magmambougou.

 Avec comme innovation majeur l’ouverture à l’internationale c’est-à-dire aller vers  la coproduction, la professionnalisation des projets de cinéma qui vont être présenté, cette deuxième de l’appel à projet  dans le domaine du cinéma ambitionne de relever les défis  de professionnalisme dans le domaine du cinéma.

 C’est une initiative qui consiste à faire des ouvertures, accorder des facilités aux cinéastes  pour leur permettre d’avoir d’autres guichets  pour financer  les différentes étapes de leurs films de l’écriture du scenario au produit fini.  

Selon le directeur général du Fond d’Appui à l’Industrie  Cinématographique  FAIC Dr   Brehima Moussa Koné  pour cette deuxième  édition de l’appel à projet dans le domaine du cinéma plusieurs  critères sont définis et une commission sera mise en place  pour éplucher tous les projets déposés.  

Parmi les critères ont retient entre autres : il faut que le projet répond d’abord à la possibilité d’aller vers une coproduction  c’est-à-dire que l’idée des deux cinéastes  fusionnent ensemble. Le choix du thème qui répond aux besoins spécifiques du pays sur le plan national et international et enfin le professionnalisme, la rigueur et le respect du délai pour le dépôt des projets a candidature.

Avec 15 projets présentés en 2020 et 13 retenus dont 6 dans la production, 2 dans la poste production et 6 dans le développement, cette  deuxième édition s’annonce belle  vu l’agoument qui suscite déjà cet appel à projet au près des cinéastes du Mali et de la sous-région ajoute  le Dr Brehima Moussa Koné

Dans sa communication le secrétaire  général de l’union national des cinéastes du Mali Gakou Boubacar Touré  a salué cette belle initiative  du Fond d’Appui à l’Industrie Cinématographique qui vient booster le secteur du cinéma.

Le secteur cinématographique au Mali souffre de manque de financement  du à plusieurs raisons et  la  coproduction est une chance voir un atout pour les cinéastes qui vont déposer leur projets. A til déclaré

Mohamed Kanouté

Source : Mali24.info

Laisser un commentaire