Citoyenneté fiscale  les jeunes des communes de Moribabougou,  Sangarebougou et Djalakorodji à l’école de l’AJDS

Ils sont au totale une soixante de participants composés de 45 femmes et 15 hommes à prendre part  à cette troisième session  de renforcement de capacité sur la citoyenneté fiscale qui s’est tenue ce jeudi  7 octobre 2021 dans les locaux du complexe scolaire Toubacoro de Djalakorodji.

Initiée par l’association des jeunes pour le  développement de Sangarebougou  AJDS avec le soutien financier  et technique de l’ambassade du Canada, ce cadre de rencontre, d’échanges et de partage d’idées sur la  citoyenneté fiscale  s’inscrit dans le cadre  du projet intitulé : Participation des femmes et des jeunes des communes de  Moribabougou,  Sangarebougou et Dialakorodji  à la promotion  de l’exercice démocratique.

Objectifs : Renforcer les capacités des jeunes des trois communes d’intervention du projet sur la fiscalité d’une part et d’autre les amener à mieux connaitre les impôts et les différentes taxes payés au niveau communal pour le développement.

Selon le président de l’association des jeunes pour le développement de Sangarebougou AJDS Youssouf Keita cette session de formation est une façon pour les responsables de l’association et dans le cadre de l’exécution du projet de sensibiliser les jeunes sur le payement des impôts et taxes et à inciter les autorités communales à faire une restitution au niveau de la population  sur la mobilisation des ressources. Il a par ailleurs appelé les participants à suivre correctement cette formation et à être désormais le relais auprès de la population en ce qui concerne la nécessité de payer les impôts et taxes.

 En présidant la cérémonie d’ouverture le maire de la commune rurale de Dialakodji  Oumar Guindo  a salué la tenue de cette rencontre à sa juste valeur.

La thématique abordée aujourd’hui au cours de cette rencontre  est à l’ordre du jour  et cette initiative de l’association des jeunes pour le développement de Sangarebougou  AJDS est un déclic pour toucher le plus  grand nombre de jeunes.  A til déclaré

Avant d’ajouter que : La bonne citoyenneté passe nécessairement par le payement des impôts et taxes pour le développement de la commune.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24.info

Laisser un commentaire