Commissariat du 2è Arrondissement: Deux hommes arrêtés dans une affaire de vol d’or d’une valeur de 8 millions de FCFA

Les hommes du Commissariat du 2è Arrondissement, dirigés par le Commissaire Principal, Mariam Doumbia, ont alpagué deux hommes dans une affaire de braquage d’un orpailleur traditionnel disposant d’environ 310 grammes d’or, estimés à 8.380.000 FCFA. Il s’agit du Chef de la bande B. Diarra et de son receleur S. Bouaré.

C’est dans la nuit du lundi au mardi 19 janvier dernier, aux environs de 5 heures du matin, que la victime, S. Baby, quittant le quartier de Banconi pour la Galerie Djigué au centre-ville de Bamako, a été victime d’une attaque à main armée sur la route de N’Golonina (en Commune II). Les assaillants, au nombre de trois personnes, à moto, l’ont contraint, sous la menace d’armes à feu, à leur remettre 310 grammes d’or qu’il détenait. Leur forfait accompli, les malfrats ont pris la poudre d’escampette avec l’or de l’intéressé. Non sans avoir laissé sur les lieux un petit téléphone portable. C’est un passant, ayant assisté de loin à la scène, qui a attiré l’attention de S. Baby sur l’appareil, que ce dernier récupéra en guise de pièce à conviction.

Par la suite, il a saisi le Commissariat du 2è Arrondissement suivant les conseils d’un ami, qui a laissé entendre que l’affaire pourrait être élucidée à ce niveau. La Brigade de Recherche du 2è Arrondissement, dirigée par le Commandant Seydou Sanogo et le Sergent-Chef Fodé Koné, n’a pas tardé à ouvrir une enquête, sur la base de la pièce à conviction et d’autres éléments à charge. Ce qui a permis de mettre le grappin, en premier lieu, sur le receleur de la bande, S. Bouaré, à Torokorobougou. Après l’interpellation de ce dernier, la Brigade de Recherche (BR) s’est rendue à Niamakoro chez le Chef de la bande, B. Diarra. Qui a été épinglé, à son tour, en possession de 2 millions de FCFA, reliquat du montant obtenu de la vente du butin du braquage.

Les enquêtes sont en cours pour appréhender le reste de la bande en fuite. En attendant, les présumés auteurs, B. Diarra et S. Bouaré, ont été présentés, hier lundi 25 janvier, au Tribunal de la Commune III du district de Bamako.

O.BARRY

Source: L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *