Concours d’agrégation du CAMES : 10 lauréats maliens décrochent le sésame

L’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (USSGB) compte désormais dix nouveaux lauréats du concours d’agrégation du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES). Cela permettra de rehausser le niveau et la qualité de la formation au sein de cette université et de mettre sur le marché de l’emploi des étudiants plus aguerris. Le recteur de l’USSGB, le Professeur Balla Diarra ainsi que le corps professoral ont organisé une cérémonie afin de célébrer la performance de ses 10 nouveaux  maitres-assistants. C’était le samedi 24 octobre 2020 dans la salle de réunion de la Faculté des sciences et de géographie sous la houlette du professeur Balla Diarra, recteur de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako et devant les heureux lauréats. 

Si autrefois le Mali brillait par son absence au concours du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES), la donne a changé depuis quelques années et une forte colonie d’enseignants maliens postule chaque année dans l’espoir de donner un nouveau visage à l’espace universitaire malien. Cette année,  l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (USSGB) compte désormais dix nouveaux lauréats du concours d’agrégation du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES)Les lauréats ont été célébrés avec les honneurs par les responsables de l’USSGB.Le professeur Balla Diarra, recteur  de l’USSGB, a fait savoir qu’ils ne sont pas là pour parler des violences dans l’espace universitaire qui ont défrayé la chronique ces derniers temps et non plus pour parler du côté sombre de leur université. Mais qu’ils sont là pour célébrer les lauréats, ceux d’entre eux qui ont accepté de rehausser l’image de leur université. « Vous venez de prouver par ce succès  que nous ne sommes pas condamnés à la médiocrité. La qualité des apprentissages découle forcement de la qualité des enseignements, or la qualité  des enseignements  n’est que la dérivée de la quantité des savoirs et des savoir-faire que possèdent les enseignants que vous êtes, que nous sommes », dit-il. Il a exhorté les enseignants à aller à la recherche de cette qualité, à être compétitifs afin de relever le niveau de l’enseignement et de l’apprentissage largement décriés de nos jours.  Mme Fatoumata Coulibaly, la représentante des lauréats au  concours du conseil africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) au sein de l’USSGB, a rappelé les différents sacrifices consentis par les candidats pour parvenir au succès. Elle a rassuré que les lauréats mettront leur savoir au profit du relèvement de la qualité et du  niveau des étudiants maliens afin de mettre sur le marché de l’emploi des jeunes diplômés aguerris. Le Professeur Samba Diallo, ancien recteur de l’USSGB et le président du conseil de l’USSGB Amadou Diallo, ont exprimé qu’ils sont  heureux d’être associés à des événements du genre qui célèbre la performance des enseignants et que leur université commence à sortir la tête de l’eau. Ils ont encouragé les lauréats à persévérer sur cette voie afin que le Mali soit au rendez-vous de l’intégration Africaine.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *