Concours sur l’insécurité alimentaire : Les hommes de médias, à vos marques… !

Le programme Alliance pour l’engagement citoyen (AEC) en collaboration avec ICCOcoopération, organise un concours de production d’œuvres médiatiques sur l’insécurité alimentaire.Le lancement a fait l’objet d’une cérémonie le mardi  10 septembre à l’hôtel Sheraton.

Le concours sur l’insécuritéalimentaire au Mali sélectionne et récompense les meilleuresproductionsmédiatiquessur la problématiquede cette forme d’insécurité au Mali.Il estorganisé dans le but derendre audibles et visiblesles dysfonctionnements dans les choix de politiques et des stratégies, sensibiliser les décideursgouvernementaux aux cris des victimes et aux risquesassociés à leur situation,favoriser la diversificationagricole.

Le concours repose sur deux catégories de production d’œuvresmédiatiques : la production audio et audiovisuelle et la presse écrite. Le concours est ouvert du 10 septembre au 31 octobre 2019  à 14h. Les œuvres doivent être déposés au siège d’ICCO Coopération.

Les dotations sont constituées de lettres de reconnaissance aux participants, de lettres de félicitations aux gagnants,d’un ordinateur professionnel pour le premier prix par catégorie, d’une tablette professionnelle en plus d’un enregistreur pour le second prix par catégorie et d’un enregistreur professionnel pour le troisième prix par catégorie.

Selon le chargé du programme KouassiSébastien Dohov, l’objectif visé par ce concours, qui s’inscrit dans le cadre des activités de 2019 soutenues par Wilde Ganzen dans le cadre du programme AEC au Mali, est de pouvoir associer les hommes de médias à leur programme qui est essentiellement orientervers le lobbying et le plaidoyer sur les questions de sécurité alimentaire et nutritionnelleauprès des décideurs. « Le concours est ouvert aux professionnels des médias audio, audiovisuels, presseécriteopérantdansun organe public ou privé légalementreconnu, à parution régulière. L’œuvre produite et mise en compétitiondoitavoir étédiffusée une fois au moins dans un mediumapproprié à la production de l’œuvre produite, les concurrentspeuvent concourir deux fois dans lesdeux catégories de prix, à condition que le contenu desdites œuvres soient totalement différents ».

La présentation à travers les projectionsvidéo des deux organisations initiatrices,AEC et CCO coopération et l’état deslieux de la situation de l’insécurité alimentaire ont bouclé le lancement.

Bintou Diarra

Laisser un commentaire