DECLARATION LIMINAIRE N°020 – CS/M5-RFP POUR LA COMMEMORATION DU PREMIER ANNIVERSAIRE DU MOUVEMENT DU 5 JUIN

5 Juin 2020 – 5 Juin 2021 !

Nous voici à nouveau réunis, par la grâce de Allah Soubhana Wataala en ce vendredi 4 juin 2021, sur cette même Place de l’Indépendance en soi symbolique de notre souveraineté nationale et internationale devenue mythique depuis ce jour du Vendredi 5 juin 2020 qui a vu notre premier grand rassemblement se tenir ici.

C’est d’ailleurs en référence de cette belle et grande journée que notre regroupement s’appelle Mouvement du 5 juin, « M. 5. – R. F. P. ».

Notre premier appel au Peuple malien a été lancé par un triumvirat composé du mouvement Espoir Mali Koura, du FSD et de la CMAS, auquel le MPJ Faso Yelen s’est aujourd’hui substitué.

Cet appel a trouvé un écho et un accueil favorable au sein des forces vives à travers Anko Mali Dron, le mouvement FASODE, le mouvement MDP, deux Centrales syndicales que sont la CDTM et de la CSTM, le Forum des organisations de la Société civile, la Coordination des Partis politiques adhérents, la Coordination des Associations adhérentes, la Coordination des Femmes, la Coordination des Jeunes, les Coordinations Régionales, la Coordination de la Diaspora…

Et progressivement s’est opérée la jonction avec d’autres composantes de notre Peuple, à travers la forte implication de leaders religieux et traditionnels, des commerçants, des détaillants et autres acteurs des marchés de Bamako, des corporations et syndicats des transporteurs, des boulangers, de fonctionnaires des départements des finances et du matériel (DFM), d’agents de police, de surveillants de prison, d’enseignants, de travailleurs des mines, …

Ainsi, Chers Compatriotes, vous avez massivement répondu à nos appels des 5 Juin, 19 Juin, 10 Juillet et 11 Août 2020.

Vous aussi, Maliennes et Maliens des villes, des campagnes et de la Diaspora, avez confiée à un Comité stratégique l’honneur mais aussi le redoutable privilège de conduire les premiers pas de notre mouvement avec des orientations et des objectifs très clairs :
1) Lutter contre la corruption, la mauvaise gouvernance, le népotisme, l’impunité qui ont conduit notre pays au bord du précipice ;
2) Veiller sur l’Etat de droit, la République, la Démocratie et la Laïcité ;
3) Situer résolument toutes nos actions dans le strict respect de la Loi et le refus de la violence ;
4) Impliquer tous les Maliens à ce noble, exaltant mais combien difficile combat.

Sans calcul autre que l’intérêt national, nous nous sommes collectivement engagés dans cette bataille sous le soleil ardent, la pluie, les gaz lacrymogènes, les arrestations, les condamnations intempestives et aussi les balles assassines tirées sur instructions politiques données par les princes du jour et qui ont fait des morts et des blessés, avec souvent des séquelles à vie.

Nous vous redemandons de prier constamment pour nos martyrs et de renouveler notre engagement d’obtenir justice pour eux.

C’est aussi le lieu de saluer l’abnégation des Médecins volontairement mobilisés aux côtés des blessés et des personnes en détresse, et des Avocats bénévolement constitués pour assurer la défense des victimes de l’ancien régime, et œuvrer à la protection des libertés individuelles et collectives, mais aussi à la préservation des droits humains et de la démocratie.

Comment ne pas rendre hommage aux Maliennes et Maliens de la Diaspora pour leur engagement patriotique soutenu et leurs efforts inlassables dans l’organisations de manifestations, leur assistance multiforme.

Face à l’autisme du pouvoir nous avons demandé le départ de IBK et de son régime.

Cette lutte hautement patriotique a été parachevée le 18 août 2020 avec l’intervention de nos vaillantes Forces de défense et de sécurité.

Après un moment d’incompréhension, les deux légitimités qui ont œuvré pour le changement, ont fini par se retrouver dans le cadre d’un partenariat stratégique pour rectifier la trajectoire de la transition et ainsi poser les jalons de la Refondation du Mali.

Cette vaste entreprise sera inclusive et ouverte à toutes les personnes ou forces politiques et sociales acquises au changement.

C’est pour cette raison qu’il serait réducteur de voir le rassemblement d’aujourd’hui comme la simple célébration d’un anniversaire.

Au-delà et bien au-delà, il s’agit de montrer à la face du monde un Peuple uni soucieux de prendre son destin en main par un changement de paradigmes et d’occuper toute sa place dans le concert des Nations.

Cette quête d’un renouveau passera nécessairement par la mise en œuvre rationnelle et intelligente des dix (10) points déclinés en dix-sept (17) mesures fortes dont l’application permettra la Rectification de la trajectoire de la Transition pour la Refondation totale du Mali.

Nous continuerons également à faire notre combat au quotidien pour nos compatriotes confrontés à toutes sortes de maux du fait du prince et des circonstances comme les déplacés internes et les réfugiés, ainsi que les victimes de spoliation, de démolition d’habitats, de dénuement total, les jeunes recalés victimes de la fonction publique.

C’est dans ce contexte qu’il a été décidé de confier le poste de Premier ministre au M5-RFP, qui, à son tour a désigné dans cette fonction le Président de son Comité Stratégique, Dr Choguel Kokalla MAÏGA.

Nous mesurons le poids, les difficultés et la gravité de la charge mais nous sommes décidés à l’assumer sans reniement.

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont fait le déplacement aujourd’hui. Pourrais-je les citer tous ? Certainement non. Mais permettez-moi de citer les autorités et légitimités traditionnelles et religieuses, les associations et partis politiques, les syndicats, les transporteurs, les commerçants qui ont fermé boutique cet après-midi, …

Non, je ne vous oublie pas braves militants de toujours du M5-RFP notamment les Femmes et les Jeunes.

A toutes et à tous, je dis qu’aujourd’hui n’est pas encore le jour de la victoire qui ne sera qu’au bout de l’effort collectif que nous déploierons pour notre bien commun : le Mali.

En tout état de cause, nous demandons à la CEDEAO, à l’Union Africaine, que dis-je à la Communauté internationale de comprendre toute la profondeur de la crise malienne, de lui accorder toute l’attention et l’accompagnement nécessaires et de lui trouver la meilleure solution qui soit, plutôt que d’infliger des sanctions à un Peuple déjà meurtri par près de dix années de crise.

Le Peuple malien doit rester plus que jamais mobilisé et déterminé dans la mise en œuvre de son objectif stratégique de changement de système, sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora, jusqu’à l’aboutissement de son combat patriotique pour la restauration d’un Mali démocratique, républicain et laïc, doté d’une gouvernance responsable et vertueuse.

Vive le Peuple du Mali !
Vive la République !
Vive les Forces de défense et de sécurité du Mali !
Vive le M5-RFP !

Bamako, le 04 Juin 2021

Le Comité Stratégique du M5-RFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *